publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Autobronzant : un bronzage parfait sans soleil

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. juin 2016)

© Jupiterimages/iStockphoto

Vous rêvez d'un joli bronzage à longueur d'année sans avoir à passer par la case UV ? Vous complexez de devoir dévoiler votre peau blanche comme neige dès que les beaux jours arrivent ? Pas de panique ! La solution pour bronzer sans soleil tient en un seul mot : autobronzant.

Le grand avantage de l'autobronzant, c'est qu'en un temps record, votre peau « dore » sous vos yeux comme si vous aviez passé des heures au soleil, à la seule différence que vous ne mettez pas votre santé en jeu.

Bref : l'autobronzant est la solution idéale pour afficher un beau bronzage en un clin d'oeil. Mais comment ça marche exactement ? Est-ce qu'on peut prendre un même autobronzant pour le visage et pour le reste du corps ? Comment l'appliquer ? Est-ce qu'il protège la peau du soleil ? Quelle texture choisir entre la crème, spray, lingettes & Co. ? Comment repérer le meilleur autobronzant qui corresponde exactement à nos besoins individuels ? Et quid de la douche autobronzante ?

Vous vous posez de nombreuses de questions avant de vous mettre n'importe quel produit autobronzant sur la peau. Et vous avez bien raison ! Mais ne vous inquiétez pas : dans notre dossier, on vous dit tout ce qu'il faut savoir pour trouver l'autobronzant qu'il vous faut ! 

L'autobronzant : comment ça marche ?

L'autobronzant permet de donner temporairement un hâle naturellement bronzé à votre peau, sans aucune exposition au soleil. Cette coloration de la peau est obtenue grâce à deux agents actifs : la DHA (Di Hydroxy Acétone) et l'érythrulose.

La DHA est un sucre naturel issu du châtaigner qui réagit au contact des cellules de l'épiderme. Contrairement aux rayons du soleil, il agit uniquement sur la couche superficielle de la peau, d'où son effet temporaire.

Un autre sucre, dont la composition s'approche de celle de la DHA, et qui est aujourd'hui souvent associé à la DHA dans les autobronzants, est érythrulose. Si l'érythrulose procure un bronzage plus léger, et moins rapidement, que la DHA, c'est lui qui permet d'obtenir un bronzage plus homogène.

La mauvaise réputation des autobronzants

Il y a quelques années encore, les autobronzants avaient mauvaise réputation : d'une part en raison de leur odeur (due à la forte odeur de la DHA), d'autre part à cause de leur couleur : en effet, les premiers autobronzants sur le marché procuraient un bronzage souvent plus proche du jaune que de l'hâle doré visé.

Mais aujourd'hui, tout cela n'est plus qu'un mauvais souvenir. Grâce à l'affinage des formules, les produits offrent désormais un bronzage plus maîtrisé et ce sans odeur envahissante. 

ATTENTION : L'autobronzant n'offre que « l'illusion » d'un bronzage, il ne protège en aucun cas des rayons nocifs du soleil, et donc, des coups de soleil ! Pour toute exposition prolongée aux UV, veillez à utiliser une protection solaire adaptée à votre peau.

Et les risque d'une réaction allergique ?

Il est très rare que les autobronzants provoquent des réactions allergiques. Et celles-ci sont généralement dues à des agents conservateurs ou des parfums. Aux personnes allergiques, il est tout de même conseillé de vérifier que le produit ne contient pas de substances susceptibles de provoquer une réaction.

En principe, les autobronzants sont adaptés à tous les types de peau "en bonne santé". Et contrairement au soleil naturel ou artificiel (les UV en cabine), les autobronzants ne présentent pas de danger pour la peau. A condition de ne pas s'exposer au soleil sans prendre les précautions habituelles (application d'une crème solaire, pas d'exposition au soleil entre 11h et 16h, etc.).

A lire aussi : 
> La crème solaire
> Comment protéger peau et yeux du soleil
> Allergie au soleil et lucite estivale

Vous avez envie d'échanger, de partager votre expérience ou de poser une question ? Rendez-vous dans notre FORUM Bronzage et Soleil !


publicité