publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Blanchiment des dents : Sur des dents vivantes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (03. février 2015)

Pour le blanchiment des dents vivantes, le chirurgien-dentiste peut avoir recours au gel de peroxyde de carbamide. L'eau oxygénée, trois fois plus concentrée que le gel de peroxyde de carbamide peut, elle aussi, être utilisée. Plus la concentration en eau oxygénée est élevée, plus le traitement sera rapide. La lumière et la chaleur activent également le processus d'éclaircissement, mais présentent un inconvénient majeur : le risque accru de sensibilité dentaire.

Les dents dévitalisées


Les dents dévitalisées (souvent suite à un choc, traumatisme) tendent à se colorer avec le temps. Ces dents « répondent » très bien au perborate de sodium, existant sous forme de poudre et qui, mélangé à l'eau, se dissocie en eau oxygénée à l'intérieur de la dent.

Attention, hypersensibilité !


Le principal effet secondaire de tous ces traitements de blanchiment des dents est d'induire une hypersensibilité, mais uniquement pendant le traitement. Plus la concentration en eau oxygénée est élevée, et plus l'action sur la dent est rapide... mais plus les chances d'induire une hypersensibilité augmente.

Deux types de traitement


Le chirurgien dentiste propose deux grands modes d'éclaircissement : à faire en partie chez soi (le mode « ambulatoire »), ou entièrement chez le dentiste (« au fauteuil », disent les professionnels). Les résultats sont assez similaires entre les deux modes de blanchiment des dents. Ces soins ne sont pas pris en charge par l'assurance maladie. Il faut compter entre 600 et 1 500 euros, selon la technique utilisée, le chirurgien dentiste, etc.

>Entièrement chez le dentiste
> L'ensemble du processus se réalise directement au cabinet dentaire avec l'utilisation d'eau oxygénée à forte concentration pendant des temps assez courts.

> La concentration assez élevée de produit éclaircissant peut engendrer une hypersensibilité dentaire.

> Le traitement entièrement réalisé chez le dentiste seul dure environ six mois. Il peut être complété par une technique ambulatoire pendant une semaine immédiatement après la séance chez le dentiste.

>En partie chez soi
> Le praticien réalise des gouttières que le patient porte la nuit pendant deux à trois semaines.

> La concentration en peroxyde de carbamide est faible (entre 10 et 16%), la durée de traitement avec ces gouttières doit donc être assez longue pour pouvoir saturer la dent en eau oxygénée.

> Les hypersensibilités, quand elles existent, sont modérées.

> Les résultats d'un blanchiment des dents, demeurent longtemps et un entretien tous les 2 ans permet de maintenir l'éclat obtenu.

Attention, cette dernière solution n'a rien à voir avec les traitements que l'on peut acheter en pharmacie, et qui ne parviennent pas à la même efficacité des traitements initiés chez le dentiste et poursuivis chez soi.

A lire notre dossier :
> Les dentifrices blancheur testés pour vous !.
> Pour avoir des dents bien blanches

Sources et notes : Eclaircissement des dents. Congrès ADF 2009.


publicité