publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le déodorant : les déodorants sans aluminium

Publié par : Clémentine Fitaire (15. juin 2016)

Les déodorants sans aluminium sont de plus en plus recherchés. La raison ? La mauvaise réputation des sels d'aluminium, ces sels qui permettent de limiter la transpiration : en diminuant la taille des pores de la peau, les sels d'aluminium réduisent la sérétion de sueur, et donc le  flux de transpiration. 

A première vue, les sels d'aluminium semblent donc LA solution pour mettre terme à un problème de transpiration excessive. Seulement voilà : on a pu lire à plusieurs reprises que les déodorants contenant des sels d'aluminium seraient néfastes à notre santé et impliqués dans la survenue de certaines maladies graves comme le cancer du sein, la maladie d'Alzheimer. Alors que les études se poursuivent, le débat reste controversé. 

Alors, qu'en est-il vraiment ? Les déodorants sans aluminium mettent-ils réellement en danger notre santé ? Et d'un autre côté, les sels d'aluminium sont-ils vraiment indispensables pour qu'un déodorant soit efficace ? 

Les déodorants sans aluminium 

Les sels d'aluminium chlorhydrate, présents dans la plupart des déodorants antitranspirants, sont parfois accusés à tort de déclencher des cancers du sein. De nombreuses études sur le sujet n'ont néanmoins pas permis de prouver cette affirmation.

Ces rumeurs ont commencé lorsque des chercheurs ont retrouvé ces sels d'aluminium en petites quantités dans certains échantillons de cancers du sein, et ont suspecté qu'ils avaient une petite activité hormonale. Mais des études comparatives ont été faites depuis, et, en fait il n'a pas été retrouvé de sur-risque de cancer du sein lié à l'usage de ces cosmétiques.

D'après des observations, la barrière cutanée ne permettrait pas le passage des sels d'aluminium dans le sang, même appliqués sur une peau épilée. Et, en 2008, pour l'Afssaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé), "les données sur l'innocuité de ces produits contenant de l'aluminium semblent satisfaisantes".

Suite à de nouvelles études d'évaluation de risque lié à l'exposition à l'aluminium, l'Afssaps recommande, dans un nouveau rapport de 2011 :

  • restreindre la concentration d’aluminium dans les produits antitranspirants ou déodorants à 0,6 %.
  • ne pas utiliser les produits cosmétiques contenant de l’aluminium sur une peau lésée.

S'il est donc préférable d'utiliser un déodorant sans aluminium sur une peau irritée, il est dans tous les cas conseillé d'éviter des déodorants contenant des sels d'aluminium synthétiques. Ces derniers doivent être signalés sur l'étiquette du produit par la mention "aluminium chlorhydrate" ou "aluminium zirconium tetrachlorohydrex GLY" .

Bon à savoir : J'ai des sueurs nocturnes - pourquoi, et que faire ?

A lire aussi : 
> La transpiration excessive des aisselles
> La transpiration des pieds 
> Stress et transpiration : quelles solutions ?

Vous voulez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS : Santé généraleTranspiration ou Soins de la peau, ... Discutez de tous les thèmes de santé et de bien-être qui vous intéressent !


publicité