publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La fièvre Ebola : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. septembre 2015)

Malheureusement, il n'existe à ce jour aucun traitement spécifique confirmé de la maladie infectieuse à Ebola. Néanmoins, la recherche a quelques espoirs thérapeutiques et vaccinaux, qui sont aujourd'hui en cours d'évaluation.

Le traitement d'une personne infectée par le virus Ebola est donc celui des symptômes. Le but étant, à la fois de sauver le malade, et d'empêcher la contamination d'autrui. La prévention est donc le point d'orgue de la prise en charge de cette infection. L'isolement de la personne contaminée est impératif, qui plus est lorsque le diagnostic est incertain. Idem pour les personnes sans symptômes ayant été elles-mêmes en contact avec des personnes, des liquides biologiques (sang, déjections...) ou des objets contaminés. Pour toutes ces personnes suspectes, l'isolement et les consignes d'hygiène anti-infectieuses doivent être respectés de manière stricte. Lors de l'épidémie en août 2014, le Kenya a même été obligé de fermer ses frontières afin de réduire le risque d'introduction du virus sur leur territoire.

Dans les cas graves, le traitement doit se dispenser en soins intensifs. Cela afin de surveiller ces personnes de près, et corriger les symptômes comme le déshydratation, au moyen de perfusion.
Des traitements expérimentaux (c'est-à-dire en phase d'essai thérapeutique) peuvent être dispensés à titre tout à fait exceptionnel lors des épidémies. Cela a été le cas en août 2014, ou un médicament expérimental a été administré à des médecins et des travailleurs humanitaires.

L'espoir d'un vaccin

Parmi les traitements préventifs d'Ebola : des études réalisées avec un vaccin ont donné des résultats encourageants. Ce vaccin mis au point par l'Agence de santé du Canada et le laboratoire Merck, aurait montré un excellent taux de protection chez des personnes vaccinées en Guinée. D'après ces premiers travaux, le vaccin serait bien toléré.


publicité