publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Eclaircir sa peau : attention danger !: Réparer les dommages de la dépigmentation

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (01. août 2012)

Interview du Dr Antoine Mahé, dermatologue à l'hôpital Pasteur de Colmar, auteur de " Dermatologie
sur peau noire ", Editions Doin. Il aborde les dommages de la dépigmentation, et comment les réparer...

En consultation, comment abordez-vous les conséquences de la dépigmentation volontaire ?

Dr Antoine Mahé : En fait, lorsqu’un patient consulte pour un problème de maladie de peau, si le contexte le justifie, j’essaie d'abord de savoir s’il y a ou non application de produits dépigmentants. J’aborde directement la question, sans condamnation, un peu comme une question de routine, au même titre que je demanderais si la personne fume ou non, et je m’enquière des produits cosmétiques utilisés en me référant à une liste préétablie de produits connus comme étant dépigmentants. On sait qu’il s’agit d'une pratique assez courante, il est donc logique d’évoquer leur utilisation, d’autant, que beaucoup de personnes ne font pas forcément le lien entre la maladie de peau pour laquelle elle consulte et l’application de ces produits dépigmentants.

Et ensuite, lorsque la relation de cause à effet est établie ?
Dr A. M. : La maladie de peau a son traitement propre, et le traitement de la cause de cette maladie, c’est l’arrêt de la pratique de dépigmentation.

L'arrêt est-il problématique ?
Dr A. M. : En général, il existe une pression sociale qui « pousse » à l’utilisation de ces produits, et qui dépasse la question purement médicale.
Dans le meilleur des cas, la personne admet très vite le problème et arrête la dépigmentation définitivement. Mais souvent, certains patients préfèrent penser que leurs soucis relèvent de « l’accident » et qu’ils pourront donc reprendre la dépigmentation après le traitement.

Peut-on assez facilement réparer les dommages de la dépigmentation ?
Dr A. M. : Tout dépend des complications. On peut, par exemple, tout à fait atténuer et soigner l’ acné induite par la dépigmentation ; en revanche, des complications comme les vergetures sont définitives. Ces vergetures peuvent être très importantes sur l’abdomen et/ou localisés sur des zones inhabituelles, sous les bras, sur les seins.

Recevez-vous des femmes ou des hommes qui demandent d'éclaircir leur peau ? Dr A. M. : La demande est rarement formulée aussi « clairement », si je puis dire. Les personnes parlent plutôt de vouloir « unifier leur teint », d’atténuer ou de gommer les zones les plus foncées. C’est une sorte de périphrase pour amener le sujet sur l’éclaircissement de la peau...

Dr Antoine Mahé DR©

Dr Antoine Mahé DR©


publicité