publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Bien soigner les accidents de sport : Les traumatismes du genou

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. août 2010)

L'arthrose du genou

Le cartilage peut être abîmé par des contraintes excessives et répétées dues à la pratique du sport. L’ arthrose du genou survient généralement chez les vétérans mais elle peut aussi se manifester plus tôt quand il existe aussi des troubles de la statique ou des atteintes articulaires (antécédents de fractures...).

Dans ce cas, on peut soulager la douleur par le port de semelles correctrices, des exercices de renforcement musculaire des jambes et des étirements spécifiques. Contrairement à une idée répandue, le sport n’est pas contre-indiqué en cas d’ arthrose. Au contraire, une activité physique modérée est même bénéfique.

En cas de "désaxation" osseuse à l’origine des douleurs, il est possible d’envisager une opération chirurgicale afin de réaligner l’articulation. Mais il s’agit d’un acte lourd, discuté au cas par cas et en fonction des contraintes sportives ou professionnelles de chacun.

Rupture des ligaments croisés

C’est l’accident typique des personnes qui ne sont pas préparées physiquement. Le ski en est le meilleur exemple. Beaucoup de personnes font du ski sans faire du sport le reste de l’année. La musculature des jambes est généralement faible et peu habituée à des mouvements rapides de rotation.

Résultat : au cours d’un virage un peu plus soutenu que d’habitude, ou lors d’un arrêt en dérapage mal contrôlé, un ligament du genou lâche.

L'opération n’est pas systématiquement proposée en première intention. Elle dépendra de la gravité des lésions, de l’âge, de l’activité sportive et professionnelle du patient.

Le traitement de base suit donc le protocole GREC* pendant quelques jours avant un nouvel examen qui permettra de mieux apprécier les lésions.

La rééducation est ensuite incontournable mais longue (5 à 6 mois). Elle est fondée essentiellement sur des exercices de renforcement spécifique des muscles ischio-jambiers et des quadriceps, et de proprioception afin d’améliorer la "réactivité" musculaire.

Au bout de six mois, en cas d’échec du traitement médical, l'opération chirurgicale pourra être de nouveau envisagée s’il persiste une instabilité du genou.

*Glace ; Repos ; Élévation ; Contention. Pour en savoir sur le protocole GREC.

Syndrome de l'essuie glace

Le syndrome de l'essuie glace correspond à une douleur qui se situe sur le côté externe du genou. Ce problème est fréquent chez les coureurs à pied, cyclistes et marcheurs en montagne.

Repos, froid, anti-inflammatoires par voie locale (crème) ou orale et étirements spécifiques font partie du traitement classique. Les infiltrations sont uniquement réservées aux cas rebelles ou en cas de bursite (inflammation de la bourse séreuse située sur la face latérale du genou).

Notre conseil :
On peut empêcher ce problème par un équipement bien adapté. Attention en particulier aux mauvaises chaussures. Une visite chez un médecin ou un orthopédiste peut également révéler un problème de statique (pied creux) qui doit être corrigé. Si nécessaire, on vous prescrira des semelles orthopédiques pour les chaussures de ville en port quotidien, voire pour les chaussures de sport.

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité