publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sport et alimentation : l'alimentation du sportif de haut niveau

Publié par : rédaction Onmeda (09. août 2016)

Voici quelques règles à apliquer pour l'alimentation pour sportif de haut niveau :

Au-delà de 4 séances de sport par semaine, le sport « loisir » bascule vers du sport « performance ». Ne serait-ce que parce qu’on y consacre beaucoup de temps et beaucoup d’énergie. Et dans ce cas, l’alimentation entre, elle aussi, dans une logique de performance. Voici les axes quasiment incontournables pour tout sportif confirmé :

1) Adopter une alimentation très alcalinisante.

Le sport intensif génère une acidité organique contre laquelle il faut lutter pour protéger les muscles, les os... Or, pour rétablir un pH neutre (avoisinant 7,4), il n’y a pas 36 solutions : il faut recourir à une alimentation basifiante. En clair, axer ses repas sur les légumes, les fruits et le poisson. Et choisir des eaux à indice PRAL négatif : Arvie®, Roxana®, Saint Yorre®, Badoit®... (à consommer en alternance).

2) Renouveler ses réserves de glycogène toute l'année.

Le stock de glycogène (= le carburant préféré des muscles) est fourni par les glucides contenus dans les céréales, les légumineuses, les fruits. Chez un sportif, la règle générale veut que l’on compte 6 à 7 g de glucides par jour et par kilo de poids corporel. Soit grosso modo, pour un athlète de 70 kg, entre 420 g et 490 g de glucides répartis sur la journée. Par exemple : 300 g de riz, 200 g de pain, 4 portions de fruits et 100 g de pommes de terre.

3) Avoir des apports en protéines suffisants

Il faut prévoir entre 1,2 et 1,4 g de protéines par jour et par kilo de poids corporel pour un sportif pratiquant un sport d'endurance. Cet apport peut être un peu plus important pour les sports de force. En pratique, le « régime » doit comporter des protéines maigres assez souvent lors des repas : des œufs brouillés au petit-déjeuner, du blanc de poulet au déjeuner, du poisson au dîner.
Des protéines de lactoserum peuvent venir en complément lors des fenêtres métaboliques.

Hydratation : 15 mythes et faits sur l'eau

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS Sport, Alimentation ou Forme - un médecin vous répond !

A lire aussi : 
> Blessures sportives : comment les éviter ?
> Sport et homéopathie

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité