publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'aquabiking

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (14. février 2012)

Comme son nom l'indique, l'aquabiking (aussi appelé aquacycling) se pratique sur un vélo installé au fond d'une piscine.

La personne est immergée dans l'eau jusqu'aux épaules. Sa tête n'est donc jamais mouillée (le bonnet de bain est tout de même conseillé !). C'est une activité qui s'étend progressivement : de plus en plus de centres de remise en forme, de piscines proposent.

Contrairement aux vélos traditionnels, ce vélo se fixe avec des ventouses et ne possède pas de roues car vous pédalez... en restant sur place. La personne qui pédale va créer sa propre résistance. Plus on accélère, plus la résistance à l'eau est forte.

L'aquabiking se pratique généralement dans une ambiance musicale et en groupe (important pour s'encourager) le plus souvent dans une eau chauffée à environ 30° C. La séance dure de quelques minutes à 60 minutes (maximum), en fonction des capacités physiques de chaque personne, et de ce que l'on attend de cette activité.

Les bienfaits de l'aquabiking

L'aquabiking a une fonction massante en raison de la pression de l'eau. On brûle deux fois plus de calories qu'avec un vélo ordinaire, l'action "massante" de l'eau joue aussi un rôle important. Tous les muscles du bas du corps travaillent (jambes, fesses). L'aquabiking permet de tonifier les muscles et non pas de les rendre plus volumineux.

Pour les séniors, cette activité peut être intéressante pour faire travailler les articulations des membres inférieurs (et conserver de bonnes amplitudes articulaires). Et entretenir la musculation des jambes et des régions fessières.

On garde la forme puisqu'on travaille l'endurance. Cela permet de renforcer le système cardio-vasculaire, d'améliorer la circulation sanguine et le retour veineux. Cette activité contribue aussi à faire travailler l'appareil respiratoire. Pour que cela soit vraiment efficace d'un point de vue cardio-vasculaire, chaque séance doit durer au moins 30 minutes (sans forcer outre mesure), et être répétée trois fois par semaine (ou faire un autre activité sportive d'endurance)

 

Auteur : Margaret François.
Consultant : Christophe Jung, responsable du développement technique chez Waterform Ellipse.

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité