publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tennis : savoir préparer ses matchs ! : La préparation physique

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. août 2011)

Les déplacements représentent 50 % du jeu. Accélérations, freinages, placements, poussée sur les jambes... Il est donc important de travailler vitesse et coordination avec des déplacements multidirectionnels (pas courus, arrières, chassés-croisés, latéraux...). La résistance à l’effort en pratiquant la course à pied, le vélo ou la natation. Enfin, la force et la coordination avec du renforcement musculaire et des exercices avec une medecine ball ou fitball (ballon lesté) par exemple. Voici des informations importantes pour une bonne préparation physique...

> Le travail dit " intermittent " :
c’est la tendance la plus récente en matière de préparation physique pour le tennis. Il s’agit d’une combinaison d’exercices physiques et tennistiques proches de l’effort du joueur sur le terrain. Ca va très vite, par « fractions » de 20 à 30 secondes d’exercices enchaînés. Exemple : 30 secondes en revers à deux mains avec la raquette, repos 30 secondes, 30 secondes de passes latérales à l'aide d'un fitball, de renforcement musculaire avec une barre de 15 à 20 kilos ou des élastiques.

> La progressivité :
Ce qui met du temps à s’acquérir reste plus longtemps... et permet de prévenir les blessures. Aussi, n’en faites pas trop tout de suite. Jouez peu au début, puis de plus en plus longtemps au fil des séances. L’entraînement doit tenir compte de l’âge et de votre investissement personnel (objectif de compétition...).

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité