publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Conseils de running : pour bien choisir les chaussures de running

Publié par : Elide Achille (12. juillet 2016)

Tous les spécialistes s’accordent : courir avec une « bonne » paire de chaussures de running change tout. Sauf que ce qui est « bon » varie selon la morphologie, le type de foulée, de course et les tendances du marché.

Il y a quelques années, il aurait été impensable de courir sans de l’amorti optimal, mais depuis quelques années les chaussures « minimalistes » bousculent la tendance. Alors comment choisir ses chaussures de running ?

Nos conseils :

  • Ne courez pas en vous réceptionnant sur les talons avec des chaussures minimalistes (aucun amorti talon) ou avec des chaussures de running de piètre qualité.
  • Investissez dans de bonnes chaussures de running que vous avez essayées et de préférence choisies dans un magasin spécialisé, et qui vous ont été conseillées par des vendeurs compétents dans ce domaine.

Les chaussures de running minimalistes

D’OVNI, il y a quelques années, les minimalistes ont pris de l’élan sur le marché.

Toujours ultra légères, un drop très faible (une pente talon-orteil quasi inexistante dans le jargon du running), une flexibilité maximale, certaines se paient le luxe d’une structure amortissante... minimum. « La chaussure proche du sol » devient ainsi plus facile d’accès

Avantages et inconvénients

Le travail du pied est plus naturel mais demande plus de tonus du mollet et de la voûte plantaire, la qualité de la foulée améliorée et plus productive (meilleur ressort). Bref, ces chaussures de running minimalistes permettent une course plus instinctive, plus féline. Mais attention, il ne suffit pas de s’équiper et d’aller courir ! La technique de course avec des minimalistes demande un apprentissage progressif (cf. « progresser ») et une adaptation musculo-squelettique qui peuvent s’avérer fastidieux. Les adeptes de plus en plus nombreux évoquent une diminution des douleurs articulaires, notamment lombaires.

Pour qui ?

Pour des coureurs qui acceptent et sont capables de revoir en totalité leur technique de course* dans le cadre d’un programme d’entraînement ou définitivement. À réserver aux coureurs plutôt affûtés et motivés ou à ceux qui sont sujets à des traumatismes articulaires récurrents.

Les chaussures de running avec amorti maximum

Un différentiel talon-pointe important et une semelle conséquente qui a pour vocation d’insérer de la technologie amortissant chocs et vibrations et des structures stabilisantes.

Avantages et inconvénients

Ces chaussures avec amorti maximum apportent un confort indéniable pour courir longtemps, même avec une morphologie lourde. Elles sont idéales pour amortir les ondes de choc inhérentes à une attaque par le talon (ce qui est le cas de 90 % des coureurs non professionnels). Mais la contrepartie de ce confort est souvent la « mollesse » de la foulée qui s’écrase au sol. Le haut de gamme dans l’amorti propose néanmoins des runnings moins lourdes et de plus en plus réactives.

Pour qui ?

Destiné au plus grand nombre car la plupart des coureurs y sont habitués depuis longtemps et ont calé leur foulée avec ce type de chaussures. Pour les coureurs de plus de 75 kg (femmes) et 85-90 kg (hommes), ces chaussures renforcées sont un plus.

Les chaussures de running légères

Ces chaussures de running légères flirtent sur les deux concepts précédents, un drop réduit doté néanmoins d’ amorti de plus en plus performant et d’une super souplesse.

Avantages et inconvénients

Elles sont légères et bénéficient d’une bonne flexibilité, et d’un bon ressort au sol pour certaines. En revanche, l’attaque en milieu de pied n’est pas aussi instinctive qu’avec des minimalistes, il faut vraiment y penser... ou accélérer le tempo !

Pour qui ?

Pour ceux qui souhaitent une transition en douceur vers la running minimaliste, ou varier les entrainements. Ce pas vers « moins de chaussure » permet d’aborder un travail en pose avant-pied, et d’habituer métatarse, tendon d’Achille et mollet à se renforcer tranquillement. Et aussi pour les coureurs légers qui aime courir léger, sans se poser de question métaphysique

Vous avez envie d'échanger, de partager votre expérience ou de poser une question ? Rendez-vous dans notre FORUM Sport !

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité