publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Conseils de running : pour bien récupérer

Publié par : Elide Achille (12. juillet 2016)

La récupération fait partie intégrante d’un programme d’entraînement de running, cette phase bien menée permet de progresser plus vite et plus facilement. Bien récupérer, c’est déjà préparer la séance qui suit.

Voici quatre conseils faciles à adopter pour bien récupérer après une séance de running :

1) Les étirements de type stretching

Les étirements en fin de séance sont souvent négligés, voire oubliés... Réservez 10 à 15 minutes de stretching à chaque sortie. Cette technique aide à une meilleure récupération des muscles (insister sur les mollets, les ischio-jambiers et les quadriceps qui sont les groupes musculaires les plus sollicités). De plus, ces étirements stimulent une bonne régénération des tendons. Indispensables pour prévenir les souffrances tendineuses et articulaires. Chaque étirement s’effectue sans à-coups et chaque position doit être maintenue une minute.

A voir en vidéo : les étirements après le sport

Il est important d’effectuer des étirements avant une activité sportive, notamment pour prévenir un éventuel accident musculaire ou tendineux. Voici les conseils de notre coach…

2) Le repas post-course

Il est important lorsque l’on a bien sollicité son organisme. Cette notion dépend de la condition physique du pratiquant, de l’intensité et la longueur de l’effort.

Après un entraînement de running ou une course de plus 1 heure 30 à 2 heures, l’important est de recharger les muscles en glycogène.

Au menu : des glucides complexes (pomme de terre, légumineuses, riz complet...) accompagnés de légumes pour faire baisser l’acidose de l’organisme. À éviter : le repas carné. La viande est difficile à digérer, acidifiante pour l’organisme ; un facteur qui favorise l’inflammation et empêche une récupération optimale. Attendre le repas suivant pour le bourguignon ou la côte de bœuf !

3) Un bon massage aux huiles essentielles

Les kinés des équipes sportives les utilisent pour accélérer la récupération musculaire après le running.

Mélanger dans 3 cuillères à soupe d’huile de calophylle (ou arnica), 3 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse italienne, 3 gouttes d’huile essentielle de lentisque pistachier, 2 gouttes de gaulthérie. À appliquer des chevilles vers les cuisses, sans oublier les pieds. La microcirculation et le retour veineux sont stimulés, les toxines mieux évacuées, et la réparation des microlésions facilitée.

4) Bol d'air Jacquier®

Il a été testé sur des ultra-trailers et marathoniens (Bruno Heubi, Hamid Belhaj...) dont l’organisme doit supporter un stress oxydatif, une acidose et une hypoxie générale à la mesure des efforts fournis.

En augmentant à la fois la capacité de transport et la fixation de l’oxygène au cœur des cellules (oxygène natif), le bol d’air Jacquier® a pour objectif une meilleure réparation, un retour à l’équilibre plus rapide.

Rien à voir avec une hyperoxygénation, ni avec des techniques qui modifient les marqueurs sanguins. L’inhalation des produits de la biocatalyse des terpènes de pin améliorerait simplement la fonction physiologique de l’organisme.

Une séance d’inhalation (de 5 à 9 minutes) après un effort intense permettrait de combler plus vite la dette d’oxygène (300 centres en France).

Attention cependant aux personnes qui souffriraient d'un asthme allergique.

Vous avez envie d'échanger, de partager votre expérience ou de poser une question ? Rendez-vous dans notre FORUM Sport !

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité