publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Apathie : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. juillet 2014)

Il n'existe aucun traitement défini de l'apathie. Cependant, en fonction de la cause, certains médicaments ont démontré leur relative efficacité.
Les médicaments efficaces sur l'apathie sont ceux qui stimulent l'activité neurobiologique de la dopamine et de l'acétylcholine.

Il s'agit d'inhibiteurs de l‘acétylcholinestérase prescrits dans le cadre de certaines démences telle que la maladie d'Alzheimer ; les agonistes dopaminergiques, utilisés notamment dans la maladie de Parkinson ; et enfin les psychostimulants tels que le méthylphénidate.
D'autres interventions non médicamenteuses peuvent être utiles pour atténuer le handicap secondaire à l'apathie, telles que les méthodes comportementales, les aides psycho-sociales, ou encore l'éducation et l'information de la famille.

Si vous constatez les symptômes d'une apathie chez un proche, qu'il soit jeune ou plus âgé, il est conseillé de l'amener à consulter son médecin traitant, voire d'en informer ce dernier si votre proche refuse de se rendre à la consultation. Le cas échéant, une visite à domicile pourra s'avérer nécessaire. Le médecin pourra confirmer ou non ce symptôme à l'aide d'échelles d'évaluation, rechercher la cause, et proposer un bilan médical et/ou un rendez-vous chez un spécialiste, le plus souvent chez un psychiatre ou chez un neurologue. Le traitement, s'il est nécessaire, sera ensuite adapté à la cause de l'apathie.


publicité