publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Bébé constipé : en rapport avec une maladie, une occlusion ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (05. avril 2011)

Les maladies qui engendrent une constipation sévère du nourrisson sont rares. Lorsqu’un nourrisson présente une constipation, dans les premiers jours de sa vie, les médecins penseront à une éventuelle maladie de Hirschsprung.

Même si c’est rare, c’est la pathologie la plus fréquente en cause dans les constipations. Il s’agit d’une aganglionose, une anomalie du système nerveux touchant le tube digestif (il s’agit d’une absence des ganglions innervant le côlon). En effet, dans les tissus qui entourent le côlon (gros intestin), se trouve tout un réseau de ganglions nerveux qui régit la motricité intestinale. Dans le cas d’une maladie de Hirschsprung, ces ganglions sont absents. La motricité intestinale est donc nulle et peut entraîner une occlusion intestinale. Dans la plupart des cas, l’occlusion est néo-natale. Mais il peut arriver que des formes de la maladie soient d’apparition plus tardive. C’est donc une pathologie à laquelle il faut penser, dans le cas d’une constipation grave.

Le traitement est chirurgical : il consistera à introduire une fine sonde dans le rectum, dans un premier temps, et éventuellement à mettre en place un « anus artificiel » par abouchement à la peau, d’une portion du côlon en attendant l’intervention définitive.

Les autres maladies sont encore plus rares : d’éventuelles malformations anales, ou des hypothyroïdies (baisse du fonctionnement de la glande thyroïde dont le dépistage est systématique à la naissance). Ou encore une sténose de l’intestin (diminution du calibre de l’intestin), des causes neurologiques.

Et une occlusion ?

En cas de constipation, beaucoup de parents redoutent... un problème d'occlusion. En fait, chez le très jeune enfant, une occlusion intestinale correspond généralement à un problème spécifique qui n'a rien à voir avec une constipation qui s'installerait de manière progressive.

Chez le nourrisson, l'occlusion intestinale est assez souvent provoquée à une invagination de l'intestin.

Les signes sont généralement des pleurs liés aux douleurs abdominales, des vomissements, un refus de s'alimenter, une pâleur, un mauvais état général de l'enfant, voire du sang dans les selles... Il arrive que ces symptômes surviennent par épisodes.

Un avis médical en urgence est nécessaire.



publicité