publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Bébé régurgite sans cesse... : Le témoignage d'une maman

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. mai 2014)

Le témoignage de Stéphanie 29 ans, maman du petit Léon âgé de 9 mois.

Votre bébé a souffert d'un reflux gastro-oesophagien. Racontez nous.
Dès les premières semaines, il s’est mis à recracher de grandes quantités de lait. En fait, à chaque tétée, quasiment, il recrachait. C’était très inquiétant. J’avais l’impression qu’il rejetait tout ce qu’il buvait.
Je faisais attention pourtant de bien lui faire faire son rot, au milieu des tétées, pour qu’il digère mieux. Mais, rien n’y faisait. Il vomissait facilement. Sans effort, sans malaise, mais comme un jet. Cela me faisait très peur. D’autant que j’avais entendu parler du lien possible entre le reflux gastro-oesophagien et la mort subite du nourrisson. Donc, je le surveillais tout le temps : pendant son sommeil je n’étais jamais tranquille, j’avais peur qu’il s’étouffe.

Vous en avez parlé au médecin ?
Oui. Bien sûr, mais il n'était pas très inquiet. Mon bébé grossissait normalement. Il avait bonne mine, il était joyeux et bien éveillé... Donc, rien, dans son comportement qui puisse inquiéter le médecin.
Mais un jour, un soir exactement, il a vomi d’une manière terrible. J’étais chez des amis ce soir-là. J’alternais le sein et les biberons, à cause des régurgitations. Et là, la régurgitation a été tellement puissante, tellement violente, que le lait lui sortait par le nez, et même par les yeux. Je vous assure ! Alors j'ai vraiment paniqué et je l’ai emmené aux urgences.

La photo ne correspond pas au témoin.

La photo ne correspond pas au témoin.


Quels examens lui a-t-on fait ?
Une PHmétrie. Il a passé 24 heures à l’hôpital. On lui a fait passer une petite sonde par le nez, jusque dans l’estomac et on a pu enregistrer son taux d’acidité. En effet, il avait un léger reflux gastro-oesophagien. Sans cause particulière et sans effet secondaire non plus. Pas d’oesophagite, pas de problèmes respiratoires. Rien. Les médecins m’ont proposé d’épaissir son lait, tout simplement.
Je l’ai aussi couché sur le dos, évidemment, comme je le faisais déjà, mais en inclinant son lit. En surélevant la tête du lit. Ce n’était pas très pratique, parce qu’il avait tendance à rouler au bas du lit. Je le maintenais donc avec des couches attachées au matelas. En tout cas, avec les laits épaissis et le bon couchage, ça s’est passé très vite. Et dès qu’il a pu manger des aliments solides, cela s'est tout à fait terminé. Mais quelle angoisse, les premiers mois !

Pour apporter votre témoignage, réagir sur le sujet... rendez-vous sur notre FORUM.


publicité