publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Bébé régurgite sans cesse... : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. mai 2014)

Une régurgitation, c’est le renvoi, le reflux brusque et sans effort, d’une quantité plus ou moins importante du contenu gastrique ou oesophagien.
Il s’agit d’une coulée de lait caillé, le long de la bouche. Rien à voir avec les vomissements qui sont un renvoi actif du contenu gastrique, beaucoup plus abondant et qui jaillit avec des efforts, notamment des contractions des muscles abdominaux.

Ce qu’il faut savoir, c’est que ce reflux est un phénomène fréquent chez les bébés. On estime que 67 % des nourrissons ont trois ou quatre régurgitations par jour, jusqu’à l’âge de quatre mois et qu’ils sont encore 24 % à en avoir, jusqu’à l’âge de sept mois.

Dans la plupart des cas, le bébé qui régurgite est un bébé qui se porte bien, et qui grandit tout à fait normalement.

Les causes sont tout simplement mécaniques ou physiologiques. Les régurgitations peuvent avoir trois origines :

> Un nourrisson ne se nourrit que de liquide en quantités très importantes, par rapport à sa petite taille. Imaginez : un bébé de trois mois absorbe environ 750 ml de liquide par jour, pour un poids de six kilos. Si on transposait cela sur un adulte de 60 kilos, cela reviendrait à lui faire absorber 7 litres et demi de liquide, par jour. Lui aussi pourrait avoir des régurgitations !

> Mais, la quantité de liquide absorbée, n’est pas la seule cause de renvois. Il y a, également, une question de maturation du système digestif. Les petits enfants ont un déficit physiologique, c’est-à-dire normal, du cardia. Le cardia, c’est ce (petit) sphincter qui se trouve entre l’œsophage et l’estomac et qui empêche, justement, le reflux des aliments. Sauf que, chez les nourrissons, ce cardia n’est pas totalement au point, qu’il reste encore ouvert et qu'ainsi, le lait peut « remonter ».

> Dernière cause, mécanique, celle-là encore : le nourrisson passe beaucoup de temps couché. Il appuie donc sur son estomac, ce qui peut expliquer aussi les petites remontées. Tout cela disparaît dès que l’enfant reçoit une alimentation plus solide et qu’il se met plus volontiers en position verticale.

Les signes d'alerte

Répétons-le, une régurgitation pathologique, c’est rare ! Mais évidemment, cela peut arriver. Il est donc important de surveiller les signes d’accompagnement, c’est-à-dire les indices qui pourraient faire penser qu’il s’agit d’un trouble pathologique, anormal.

> D’abord, vérifiez la courbe de poids du nourrisson. Si le bébé cracheur perd l’appétit ou ne grossit pas normalement, alors il faut consulter un médecin,

> Si les régurgitations provoquent des troubles respiratoires, c’est-à-dire, s’il existe un retentissement physique, lié à des fausses routes (avaler de travers),

> Lorsque les régurgitations provoquent des malaises,

> Lorsque les régurgitations sont sanglantes. Même un petit filet de sang, peut indiquer une irritation trop importante de l’œsophage.


publicité