publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Coeur qui ne bat pas régulièrement...: Les causes

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (11. août 2011)

La fibrillation auriculaire correspond à cause très courante d'une anomalie des battements cardiaques. Il s’agit de l’anomalie du rythme cardiaque la plus fréquente. En France, 750 000 personnes en sont atteintes. La fibrillation auriculaire correspond généralement à une « usure » du cœur et du fonctionnement normal de ses battements.

Problème de synchronisation
Le cœur est composé de quatre cavités : deux oreillettes en haut, et deux ventricules en bas. Les ventricules sont deux pompes très puissantes, dont le rôle est d’envoyer le sang dans l’organisme. Les oreillettes, elles, sont deux sacs qui reçoivent le sang, avant de le renvoyer vers les ventricules. En gros, les oreillettes se contractent pour envoyer le sang vers les ventricules, oreillettes et ventricules étant séparées par les valves qui empêchent le reflux du sang.

Toutes les contractions du coeur sont synchronisées par un influx électrique (venant du nœud sinusal). Le nœud sinusal est comme une sorte de stimulateur naturel du cœur. Il se trouve près de la partie supérieure de l’ oreillette droite.

Des contractions anarchiques
On parle de fibrillation auriculaire, lorsque les oreillettes se contractent mal et que leurs contractions sont anarchiques et désordonnées. Cela provoque une arythmie et les battements du cœur deviennent irréguliers, soit trop rapides, soit trop lents.
Le sang est toujours envoyé vers les ventricules, mais le remplissage est mauvais et le débit cardiaque diminué. La fonction cardiaque est maintenue, mais la synchronisation entre oreillette et ventricule est perturbée et le cœur perd environ 20% de sa puissance.

Il existe bien entendu d'autres causes au coeur qui ne bat pas normalement, comme d'autres arythmies cardiaques : des extrasystoles auriculaires, des extrasystoles ventricualires, etc.

Les grandes causes de fibrillation auriculaire peuvent être d’origine cardiaque... ou autre.

Parmi les causes cardiaques, il y a :
> L’ hypertension artérielle. D’où l’intérêt de surveiller régulièrement sa tension, surtout à partir d’un certain âge,
> Une pathologie de la valve mitrale (visible à l’ échographie),
> Une maladie coronarienne,
> Une cardiomyopathie (forme dilatée ou hypertrophique),
> Une maladie cardiaque congénitale, notamment une communication inter-auriculaire,
> Une péricardite,
> Une embolie pulmonaire.
Parmi les causes non-cardiaques, on trouve notamment :
> L’ hyperthyroïdie,
> Une infection,
> Le diabète.

Il peut arriver qu’aucune cause précise ne soit à l’origine de la fibrillation auriculaire. C’est le cas notamment chez les personnes âgées. C’est alors l’usure naturelle du cœur qui est en cause.

Voir aussi cette vidéo :

Fibrillation auriculaire: Video



publicité