publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Constipation: Les traitements

Publié par: Dr. Nicolas Evrard (24. février 2015)

Rester plusieurs jours sans aller à la selle est parfois bien supporté. Ce qu'il faut éviter ce sont les complications et à terme une constipation chronique. Dans ces cas-là, la prise de laxatifs doux est très efficace.

En cas de maladie spécifique (endocrinienne, tumorale...), le médecin commence par prendre en charge ces problèmes.

Pour traiter une constipation fonctionnelle, il faut tout "rééquilibrer" : accélérer le transit intestinal, augmenter le volume des selles, rétablir le réflexe exonérateur, le tout sans irriter le colon. Il convient d'avoir une hygiène de vie et surtout une alimentation correcte :
> Manger plus de légumes et de fruits crus ou cuits, car ils contiennent des fibres qui augmentent le volume du bol alimentaire,
> Boire régulièrement tout au long de la journée.
> Faire un minimum d'exercices physiques, et en particulier faire travailler les muscles abdominaux pour faciliter la défécation.
> Le son augmente le volume des selles en absorbant l' eau et accélère le transit ; cependant, il n'est pas toujours bien supporté par ces patients qui par définition ont une muqueuse digestive fragile.
> Si ces mesures s'avèrent insuffisantes, des micro-lavements ou suppositoires peuvent être utilisés : ils augmentent la pression dans le rectum, redonnent la sensation de besoin d'aller à la selle et aident au rétablissement du réflexe exonérateur.
> De nombreux laxatifs doux sont en vente dans le commerce : l'huile de paraffine qui n'est pas digérée, lubrifie le tube digestif et donc facilite le transit ; les mucilages qui absorbent l'eau, gonflent et augmentent le volume des selles ; le lactulose qui stimule le péristaltisme intestinal, c'est-à-dire augmente les mouvements de l'intestin et accélère le transit du bol alimentaire. Mais attention à ne pas abuser de ces traitements laxatifs... surtout sans prendre l'avis d'un médecin.



publicité