publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le déchaussement dentaire

Publié par : Elide Achille (11. juillet 2014)

© Jupiterimages/Stockbyte

Des saignements de gencives lors du brossage, des dents qui paraissent plus longues et plus espacées, ou qui deviennent mobiles : voilà les signes de la parodontite, ou déchaussement dentaire. La seule solution pour stopper cette maladie des gencives est de consulter régulièrement un chirurgien-dentiste.

Le déchaussement dentaire est dû à une pathologie chronique inflammatoire des gencives d'origine infectieuse, la maladie parodontale (ou parodontite). Elle s'installe lentement et progressivement, et n'engendre pas de symptômes douloureux dans ses premiers stades.

La première phase de la maladie parodontale est la gingivite, une inflammation des gencives liée à la présence de la plaque dentaire et de tartre sur la surface des dents, et dans les sillons gingivaux. Le premier signe d'alerte de la gingivite est le saignement gingival : les gencives sont rouges et gonflées, elles saignent lors des brossages.

Si on ne traite pas la gingivite dès son premier stade, elle va évoluer vers une parodontite : une destruction des ligaments qui maintiennent la dent dans son alvéole osseuse. Cela provoque une rétraction de la gencive qui laisse désormais apercevoir une partie de la racine de la dent. Et donc un déchaussement dentaire.

Les dents paraissent plus longues puisque leur tissu de soutien tend à disparaître ; elles deviennent aussi de plus en plus mobiles, jusqu'à risquer de tomber spontanément.


publicité