publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Diarrhée : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (14. janvier 2015)

En cas de diarrhée, avant de commencer un traitement, il faut compenser la perte en eau et boire beaucoup, du thé, de l'eau minérale, du bouillon dégraissé, ou des boissons comme le coca-cola (sans les bulles). Il faut continuer à manger, si l'estomac le permet, si possible éviter les légumes et choisir des aliments consistants comme le riz et les bananes.

Pour stopper la diarrhée, il existe des médicaments.

Les ralentisseurs de transit intestinal (antidiarrhéiques à base de lopéramide) peuvent quelques fois être vendus sans ordonnance. Il faut alors respecter les doses conseillées par le pharmacien ou indiquées dans la notice. Il ne pas poursuivre le traitement pendant plus de deux jours sans avis médical.

Si la diarrhée est trop forte, le médecin peut vous prescrire d'autres médicaments pour combattre les vomissements ou les douleurs abdominales. D'autres fois des examens complémentaires sont nécessaires, ainis que l'avis d'un médecin spécialiste : un gastro-entérologue.

Les anti-diarrhéiques permettent de réduire l'activité des intestins, ils « coupent ainsi la diarrhée ». Parfois il peut être nécessaire d'administrer des antibiotiques.

Voilà quelques petits "trucs" pour minimiser les risques de diarrhée :

  • Manger du riz, pain blanc,
  • Ne boire que de l'eau en bouteille, décapsulée devant vous.
  • Refuser les glaçons sauf s'ils sont fait à l'eau minérale.
  • Éviter les légumes crus ou les fruits, les aliments riches en fibres le temps de la diarrhée.
  • Se désinfecter les mains avant de manger.

Chez un enfant en bas âge, la diarrhée doit toujours être considérée comme grave. En effet, les nourrissons n'ont pas les mêmes réserves que les adultes. Ils peuvent se déshydrater très rapidement, avec toutes les conséquences que ça comporte.

Pour compenser la perte hydrique on peut donner aux enfants des solutions de réhydratation orales (SRO) disponibles en pharmacie.

Le risque de réhydratation existe aussi chez les personnes âgées ; dans ce cas également, le recours au médecin est nécessaire.

Les SRO peuvent aussi éventuellement être donnés aux adultes et aux personnes âgées.



publicité