publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Diplopie : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (28. octobre 2014)

Afin de déterminer la cause de la diplopie, il faut s'intéresser aux circonstances de survenue, aux symptômes associés, au contexte pathologique, à l'âge, au profil évolutif de la diplopie, etc.

Ces éléments pourront orienter vers une cause de la diplopie.
La cause peut être tumorale, immunitaire, vasculaire ou traumatique. Et l'anomalie peut soit être locale, avec une atteinte des muscles oculomoteurs ou du système nerveux alentour, soit générale, comme le diabète ou la myasthénie.

Parmi les causes neurologiques on retrouve les atteintes du système nerveux central, c'est-à-dire du cerveau ou de la moelle épinière : un accident vasculaire cérébral, une tumeur, un traumatisme crânien, une sclérose en plaques, etc. Et du système nerveux périphérique, c'est-à-dire des nerfs crâniens III, VI et IV : anévrysme carotidien, méningiome, neuropathie diabétique etc.

Parmi les causes musculaires, la plus commune est la myasthénie. Il s'agit d'une maladie auto-immune rare qui se manifeste par une faiblesse musculaire. Dans ce cas, la diplopie peut s'associer à un ptosis ( paupière qui tombe), apparaissant à l'effort et disparaissant au repos. Cette diplopie est sans douleur.

Lorsque la diplopie n'est associée à aucun autre signe et n'apparaît pas dans un contexte évocateur, les causes les plus fréquentes à évoquer sont : un accident vasculaire du tronc cérébral, une sclérose en plaques, une tumeur, une myasthénie, et enfin un diabète.


publicité