publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Douleur dans la poitrine : Les symptômes

Publié par : Dorothee Gebele (06. août 2015)

Selon la cause, la douleur dans la poitrine peut se manifester de manière assez différenete, par des symptômes très variables. Elle peut survenir :

  • dans n’importe quelle partie du thorax (dans la partie supérieure du tronc, c’est-à-dire du début des côtes jusqu’aux épaules)
  • de façon diffuse ou localisée dans une partie très précise
  • d'intensité et de temps variables (qui disparaît spontanément)
  • de manière unilatérale (seulement d’un côté) ou irradier jusqu’au dos et aux bras
  • lors d’un mouvement en particulier ou en situation de repos
  • en relation avec la respiration ou indépendamment de celle-ci
  • subitement et violemment (coup de poignard) ou alors de manière latente et prolongée
  • sous forme de brûlure, de crampe, de sensation d’étouffement ou d’étau…

La douleur de poitrine est souvent accompagnée d’autres symptômes qui diffèrent selon le problème à l’origine de cette douleur :

  • Nausées
  • Vomissements
  • Essoufflement
  • Transpiration
  • Brûlures d’estomac
  • Douleurs abdominales
  • Crises d’angoisse

Ces symptômes sont des indices importants pour le médecin lorsqu’il s’agit de déterminer la cause exacte des douleurs de la poitrine. Il est donc important de décrire la localisation et la nature de la douleur le plus précisément que possible. Car en fonction des symptômes décrits, le médecin (parfois le médecin régulateur joint par téléphone) devra choisir rapidement les mesures à prendre (prise en charge urgente ou pas).

Les symptômes nécessitant d'appeler le 15 ou le 112 (sur portable) :

  • Une douleur qui dure 5 à 10 minutes (voire plus) devant, au milieu de la poitrine qui sert comme un étau.
  • La douleur peut irradier dans le bras gauche, vers la mâchoire, parfois au centre du dos...
  • Des nausées, voire des vomissements peuvent se produire
  • Des sueurs, une angoisse peuvent survenir
  • Ces symptômes nécessitent de contacter le 15, mais il arrive que ces signes ne se manifestent pas toujours de façon aussi précise, alors que le patient est victime d'un infarctus (chez des patients diabétiques, par exemple).



publicité