publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les douleurs neuropathiques

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. février 2016)

© Jupiterimages/PhotoDisc

Les douleurs neuropathiques (ou encore appelées douleurs neurogènes) sont considérées comme des douleurs chroniques. Elles sont provoquées par la lésion ou l'irritation d'une structure nerveuse centrale ou périphérique, ou un dysfonctionnement.

La douleur est épuisante... mais elle empêche également de se reposer. Elle entraîne souvent des insomnies et perturbe le quotidien, ce qui augmente la sensibilité à la douleur... C'est un cercle vicieux. De plus, les personnes souffrant de douleurs neuropathiques sont bien souvent seules dans la gestion de leur maux.

A la longue, ces patients deviennent irritables, parfois agressifs, et c'est l'entourage qui en subit les conséquences. Les répercussions sont familiales et également professionnelles. D'où l'importance de consulter pour avoir une prise en charge de cette douleur si particulière.

Les douleurs neuropathiques sont des douleurs spécifiques, très différentes de la douleur dite « classique », comme un mal de tête ou suite à une chute, un traumatisme.

Elles se manifestent par des décharges électriques, des picotements, des fourmillements, des sensations de brûlure, ou à l'inverse des sensations de froid douloureux. Ces douleurs sont lancinantes et parfois importantes, expliquant qu'avec le temps, elles ont une répercussion sur le moral.

La douleur neuropathique est comme un puzzle : chaque patient a une douleur différente qui peut survenir de manière spontanée ou être déclenchée par un effleurement ou un mouvement, qui ne devrait pas entraîner de douleur en temps normal. Pour les patients, il n'est pas vraiment facile d'être correctement pris en charge, ils peuvent avoir du mal à trouver le médecin leur apportant la bonne solution. Et il faut admettre que les traitements dont on dispose, n'apportent pas toujours les résultats attendus.


publicité