publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Dysphagie : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. août 2014)

Avant de décider des traitements, il faut trouver la cause ! Et l'examen clinique par le médecin est rarement suffisant. L' endoscopie est l'examen clé. Effectuée sous légère anesthésie générale, elle permet au médecin d'observer directement les zones anatomiques à l'aide d'un tube optique muni d'une caméra. En plus de cette investigation le médecin peut parfois prescrire d'autres examens d'imagerie, comme le transit oeso-gastro-duodénal (TOGD), une radio avec ingestion d'un produit radio opaque.

Une fois la cause trouvée, les traitements pourront être envisagés.
Pour le reflux gastro-oesophagien, la prise en charge est d'abord médicale avec la prescription d'anti-acides, de médicaments cicatrisants... Dans une seconde étape, une intervention chirurgicale peut être envisagée si ces traitements s'avèrent insuffisants.

En cas de cancer oesophagien, on a recours à la chirurgie, à laquelle on associe le plus souvent une chimiothérapie ou une radiothérapie.

En cas de pathologie neuromusculaire, une rééducation orthophonique à la déglutition pourra être proposée, afin de ré-apprendre au malade à récupérer progressivement des capacités de déglutition. Cette prise en charge orthophonique peut s'associer au soutien d'un diététicien, d'un ergothérapeute et d'un kiné.

Si les symptômes persistent malgré les traitements, des conseils diététiques pourront être adoptés, tels que l'utilisation de produits gélifiants.

Lorsque ces traitements sont insuffisants, et quand la cause de dysphagie le nécessite, la question de la chirurgie devra être posée : gastrostomie lorsque l'alimentation orale n'est plus possible, résection d'un diverticule, etc. Le médecin sera le plus à même de décider des meilleurs traitements !


publicité