publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Fatigue : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. août 2014)

Le traitement de la fatigue est bien entendu avant tout le traitement de la cause. Celle-ci n’est retrouvée que dans la moitié des cas environ. Pas de panique cependant : dans la grande majorité des cas où l’étiologie n’est pas retrouvée, les symptômes évoluent spontanément vers l’amélioration et la fatigue disparaît.

Lorsqu’une cause organique est identifiée, il sera nécessaire de la traiter. Un épisode infectieux ne nécessitera un traitement particulier qu’en cas d’infection bactérienne avérée, quand il s’agit d’un épisode viral, seul le repos et un traitement symptomatique seront nécessaires.

Lorsqu’il s’agit d’un épisode de surménage voire d’un burn-out, il sera important de vous reposer, et s’il le juge nécessaire votre médecin pourra le cas échéant vous prescrire un arrêt de travail dont la durée dépendra de l’intensité et de la sévérité des symptômes.

Une prise en charge psychologique voire psychiatrique pourra également être proposée si cela est nécessaire dans le cadre de la mise en évidence d’un syndrome dépressif. Un traitement médicamenteux pourra dans ce cas également être prescrit, mais cela n’est pas systématique.

Enfin, si aucune cause n’est retrouvée, il est important de savoir qu’il n’y a pas véritablement de traitement qui « guérit » la fatigue.

Les compléments vitaminiques, que vous pouvez vous procurer sans ordonnance, n’ont pas d’effet démontré dans la littérature scientifique sur l’asthénie. Ils présentent par ailleurs des risques d’interaction novice avec d’autres médicaments. Les « fortifiants » ou autres compléments alimentaires, sauf en cas de dénutrition avérée, n’auront au mieux qu’un effet placebo sur la fatigue.

Il est important d’adopter une bonne hygiène de vie, savoir prendre soin de soi, éviter le stress de la vie professionnelle voire de la vie quotidienne, et ne pas hésiter à se faire aider quand cela est nécessaire.

La fatigue disparaît spontanément dans 80% dans les 6 à 8 semaines après le début de la symptomatologie, il faut donc parfois savoir se montrer patient.

La pratique d'une activité physique régulière permet de se défouler et de prendre un peu de temps pour soi. De plus, c'est bon pour la santé, le coeur et le poids !

Et bien sûr : un sommeil réparateur est essentiel pour récupérer les énergies dans un moment de grande fatigue. En cas de troubles du sommeil, d'insomnies, ... il faut tenter de retrouver un rythme normal. Si des médicaments sont prescrits ils ne doivent être pris que pendant quelques jours.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS ou Un médecin vous répond !

A lire aussi : 

> Comment gérer le stress au travail ?
> 7 positions de yoga pour bien dormir
> 
L'auto-massage pour booster son énergie



publicité