publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Fièvre : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. mars 2015)

Si différents traitements peuvent atténuer la fièvre, par exemple : des médicaments analgésiques à effet anti-inflammatoire et antipyrétique (ibuprofène, acide acétylsalicylique), ou la paracétamol, le choix du traitement dépend surtout de la cause de la fièvre.

Le plus souvent, la fièvre est provoquée par des infections. Afin de déterminer de quelle infection il s'agit, le médecin examine le patient.

Parfois des examens complémentaires sont nécessaires : selon les cas, une analyse sanguine, un prélèvement de gorge (test), une analyse urinaire ou des selles (en cas de troubles intestinaux). Si la fièvre est accompagnée d'une toux avec des expectorations, ces dernières peuvent également faire l'objet d'analyses. Lorsque la fièvre est extrêmement élevée et persiste, des prises de sang (avec hémoculture) permettent de vérifier la présence de bactéries dans le sang, ces bactéries pouvant être détruites par des antibiotiques.

Selon la cause présumée, d'autres examens peuvent être nécessaires, tels que : test immunologique, radiographie du thorax, radiographie d'autres organes (par exemple, reins en cas de soupçon d'une maladie rénale), échographie...

Faire baisser la fièvre
A partir d'une température corporelle de 39°C : utiliser des compresses froides (mais pas glacées) à poser sur le front, sur les mollets, et boire beaucoup (surtout quand la personne souffrant de fièvre transpire beaucoup) : ce sont des remèdes-maison qui semblent efficaces.

Une hydratation suffisante permet d'éviter une déshydratation, et de graves problèmes en particulier chez les nourrissons et personnes âgées ; alors que les compresses froides sur les mollets, le front ont pour objectif de faire baisser la fièvre.

Si des infections provoquées par des bactéries sont à l'origine de la fièvre, le médecin prescrit des antibiotiques. Des maladies du voyageur comme le paludisme exigent un traitement avec des médicaments spécifiques anti-paludéens. Pour guérir les maladies infantiles, il suffit souvent de traiter les symptômes, mais attention aux risques de déshydratation chez l'enfant très jeune.

 

A lire aussi :
> Les frissons
> Grippe ou rhume ? Faites le test !
> Grippe, rhume, toux : les remèdes homéo


publicité