publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Fourmillement dans les mains : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. janvier 2015)

Un fourmillement qui tend à persister dans une ou dans les deux mains peut avoir des causes très diverses. Voici les plus courantes : il peut s'agir du syndrome du canal carpien. Un nerf qui passe dans le poignet se trouve plus ou moins comprimé (plus précisément : le nerf médian qui passe dans le canal carpien). Cela engendre des fourmillements dans les doigts, avec parfois des difficultés motrices (difficulté à tenir des objets...). Ce problème peut toucher une seule main ou les deux.

Le syndrome du canal carpien tend à se manifester davantage lors de la grossesse, par exemple, et disparaîtra après. Mais ce sont surtout certains professionnels qui effectuent des travaux manuels qui vont souffrir de ce syndrome. D'autres fois, on ne parvient pas vraiment à identifier l'origine de ce syndrome.

Des causes vertébrales doivent être recherchées. Le médecin tâche de savoir si ces fourmillements sont éventuellement liés à un problème concernant les vertèbres cervicales ( hernie, canal cervical étroit...).

Un fourmillement dans les doigts peut également survenir pendant une crise de spasmophilie. Durant cet épisode de spasmophilie, la personne a une sensation de vertige, et peut même perdre connaissance...

L'origine de ces fourmillements peut aussi être neurologique, avec une atteinte d'un nerf (neuropathie) ou du système nerveux central, mais elle peut aussi être liée à un trouble musculaire. Dans ces cas, en plus de ce fourmillement, d'autres symptômes doivent être recherchés : fatigue, douleur, gêne motrice, diminution ou perte de la sensibilité, etc. Des examens spécifiques seront réalisés.

Un diabète peut engendrer une neuropathie qui se manifeste par des fourmillements aux pieds, mais aussi aux mains.

Il est important de savoir si la personne a pris certains médicaments : différents traitements risquent d'engendrer des fourmillements dans les mains. Ainsi, une chimiothérapie à base de platine peut provoquer une neuropathie.


publicité