publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Ganglion dans l'aisselle : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. avril 2016)

Après la réalisation des examens complémentaires, un diagnostic précis sera établi sur la présence du ganglion ou des ganglions dans l'aisselle. Parfois, un prélèvement du ganglion (une biopsie) peut être nécessaire pour ce diagnostic. Le ganglion sera analysé dans un laboratoire d'anatomo-pathologie. Des traitements spécifiques sont alors proposés en fonction du diagnostic établi. Et le patient est pris en charge par le spécialiste du traitement de cette maladie.

Si le ou les ganglions sous les aisselles sont dus à une infection cutanée, un traitement par antibiotique peut être nécessaire. Parfois le problème est dû à une infection plus profonde au niveau d'un doigt par exemple, ce qui peut nécessiter une intervention chirurgicale si la gaine des tendons est touchée. D'autres fois, un ou plusieurs ganglions dans l'aisselle, voire ailleurs, sont dus à une infection générale, comme une brucellose, un traitement spécifique sera prescrit.

Si une maladie inflammatoire auto-immune est diagnostiquée, un rhumatologue, un dermatologue ou spécialiste de médecine interne peut prendre en charge le patient.
Selon le résultat des explorations, le patient pourra suivre des traitements plus ou moins importants. Si par exemple, un cancer du sein est diagnostiqué, des traitements dans un service spécifique de cancérologie seront mis en place (opération chirurgicale, radiothérapie, chimiothérapie, hormonothérapie).

En cas de maladie du sang, plusieurs ganglions auront été détectés, la prise en charge se fera en hôpital dans un service d'hématologie.
En conclusion, si on détecte un ou plusieurs ganglions dans l'aisselle et que ce(s) ganglion(s) persiste(nt), il est important de consulter.


publicité