publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Ganglion dans l'aisselle

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. avril 2016)

On s'inquiète souvent à la sensation d'un ganglion sous la peau, et en particulier dans l'aisselle, le creux du bras. On a tendance à penser au pire... même si cela n'est pas justifié.

Il faut savoir qu'à l'état normal, les ganglions sont présents (ils sont de petite taille, assez difficiles à palper en principe).

Palper un ganglion ou plusieurs dans l'aisselle un peu plus gros, voire dans le creux des deux aisselles, peut avoir différentes significations. En fait, on palpe des ganglions normalement présents dans l'aisselle, mais dont le volume est augmenté. Ce ou ces ganglion(s) peut (peuvent) être douloureux.

Chaque personne possède des ganglions lymphatiques dans le creux des aisselles (dans le creux sous la racine du bras, aussi appelé le creux axillaire). Ces ganglions jouent le rôle de "réservoir" de la circulation lymphatique, remplis de cellules immunitaires - des globules blancs - dont les lymphocytes. Dans l'organisme, on trouve des ganglions à de nombreux endroits : aine, cou, coudes, aisselles... mais aussi à l'intérieur de l'abdomen, du thorax, etc.

Quand un ganglion, ou plusieurs augmentent de volume, on parle d'adénopathie. Souvent c'est le patient lui-même qui le découvre ce ganglion augmenté de volume. Quand un ganglion dans l'aisselle est bien palpable, d'autres symptômes doivent être recherchés. Et un avis médical est obligatoire, tout d'abord pour vérifier que le problème vient d'un ganglion et pas d'autre chose comme un furoncle, un kyste, etc. La taille du ganglion, sa consistance (plus ou moins dure), tous ces éléments seront pris en compte, et des examens peuvent être nécessaires. Pour en savoir plus sur les causes et les traitements...


publicité