publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Ganglion dans le cou : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. avril 2016)

Il n'existe pas de traitement propre pour faire disparaître un ganglion. C'est en traitant la cause de cette adénopathie qui l'on règlera le problème.

Afin d'identifier le traitement le plus adapté pour intervenir, la première chose à faire si on s'aperçoit d'avoir un ganglion dans le cou est de consulter un médecin.
Le praticien pose des questions au patient sur les circonstances de découverte de ce ganglion (ou des ganglions) au cou. Quels sont les éventuels autres symptômes associés (fièvre, maux de gorge, toux, modification de la voix...) ?

Le médecin doit également savoir si le patient fume, doit connaître sa consommation d'alcool, ses antécédents de maladies, prise de médicaments, etc.
Le médecin examine bien sûr le patient, surtout ce que l'on appelle la sphère ORL : oreille, gorge, nez. Il cherche aussi éventuellement d'autres ganglions augmentés de volume.

En fonction de ce que découvre le médecin, d'autres examens peuvent être nécessaires : prise de sang, laryngoscopie, examens d'imagerie médicale (échographie, scanner, irm). Il arrive qu'il soit nécessaire de prélever le ganglion en cause pour ensuite l'analyser en laboratoire (rare).

Ces traitements dépendent bien sûr de la cause. En cas d'infection ORL, les ganglions régressent spontanément en quelques jours. Des traitements anti-infectieux peuvent être prescrits, si un virus d'infection hivernale est responsable... parfois aucun traitement n'est vraiment nécessaire, et le ganglion retrouvera un volume normal spontanément.

Après avoir diagnostiqué véritablement le problème, un traitement ou une prise en charge spécifique sera mis en place. On pourra vous adresser chez un spécialiste, comme un médecin ORL, etc.

A lire aussi :
> Un ganglion dans l'aine.
> La carie dentaire.
> L'angine.
> Le lymphome.
> La leucémie.
> Le cancer de la gorge.


publicité