publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Genu valgum : les genoux en X

Publié par : rédaction Onmeda (02. octobre 2015)

© Jupiterimages/Wavebreak Media

Le terme genu valgum est d’origine latine, et correspond à une forme de genou projetant la jambe au large, c’est-à-dire vers l’extérieur du corps.

Lorsque les deux genoux sont porteurs de cette morphologie ils sont parfois qualifiés de « cagneux ». Cela veut dire que les jambes adoptent une forme d’X. Un genu valgum signifie que les jambes ne paraissent plus droites. Les genoux ont tendance à se rejoindre, à rentrer, alors que les jambes, elles, ont tendance à s’écarter.

Tant que cette angulation au niveau des genoux reste discrète, elle n’est pas à proprement parler une déformation, ce n’est que lorsqu’elle est plus importante ou s’accentue qu’elle mérite d’être considérée comme telle. Les personnes qui sont atteintes d’un genu valgum le constatent d’elles-mêmes ou leur entourage le leur fait remarquer. En plus d’un aspect plus ou moins disgracieux en fonction de l’importance de la déformation, la personne peut à un moment ou un autre se plaindre de douleurs aux niveaux des genoux ou des jambes.

L’articulation du genou a cette particularité anatomique d’être à la jonction des os les plus longs du corps (fémur et tibia), et cette longueur de bras de levier mécanique fait que les moindres perceptions inhabituelles se trouvent amplifiées au maximum.

Un genu valgum peut être pris en charge par un médecin généraliste, mais quand le problème devient plus complexe, devient important, est source de conséquences spécifiques… l’avis d’un rhumatologue, d’un spécialiste de la rééducation fonctionnelle, ou d’un chirurgien orthopédiste est nécessaire.

 

Auteur : professeur Charles Msika, chirurgien orthopédiste.
Membre de la Société Française de Chirurgie Orthopédique SoFCOT


publicité