publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Goitre : Le diagnostic

Publié par : Dorothee Gebele (10. août 2015)

Afin de traiter efficacement un goitre, un diagnostic précis est indispensable. Pour connaître les causes de l’élargissement de la glande thyroïde, le médecin pose d'abord des questions au patient, s’intéressant notamment aux points suivants :

  • Depuis quand la glande thyroïde a-t-elle changé ?
  • Le patient consomme-t-il beaucoup ou peu d'iode (consomme-t-il par exemple beaucoup ou peu de poisson ou de sel de table iodé ?)
  • Le goitre est-il accompagné d’autres symptômes, par exemple des difficultés à déglutir, de respiration, ou une grosse fatigue ?

Pour préciser son diagnostic, le médecin examine ensuite le cou, et le goitre en particulier. En palpant la glande thyroïde, il évalue la taille et la consistance de la thyroïde et teste si elle se laisse bouger avec les doigts. Il vérifie également la présence de nodules et l’aspect de la peau au-dessus de la thyroïde.

Le médecin mesure aussi le tour du cou. Souvent, une échographie aide à identifier la taille exacte, d’éventuels nodules et d’autres changements de la thyroïde.

Si des nodules sont présents, une scintigraphie de la thyroïde permet de vérifier s’il s’agit de nodules froids ou chauds : le médecin administre au patient du iode radioactif afin d’avoir une meilleure visibilité de la structure de la thyroïde : contrairement aux nodules froids, les nodules chauds fixent l'iode radioactif. 

Pour poser un diagnostic, le médecin procède également à une analyse sanguine : il vérifie le taux des hormones thyroïdiennes : thyroxine et tri-iodothyronine ainsi que de l’hormone TSH qui stimule la production des hormones thyroïdiennes. Le cas échéant, d’autres analyses sanguines peuvent être pertinentes (test TRH, auto-anticorps de la glande thyroïde, calcitonine...).

Dans certains cas, des examens supplémentaires sont nécessaires afin de poser un diagnostic sûr et précis, par exemple une IRM.

En cas de nodule(s), généralement le médecin prélève une partie du contenu du ou des nodules, afin de l'analyser en laboratoire. Cette ponction permet de d'analyser les cellules contenues dans le ou les nodules, et de déterminer si le nodule(s) est malin ou pas, et donc d'affirmer ou non le diagnostic de cancer de la thyroïde.


publicité