publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Halitose (mauvaise haleine) : les conseils du dentiste

Publié par : Clémentine Fitaire (11. juillet 2016)

Qui faut-il consulter en premier recours lorsque l'on est confronté au problème de l'halitose ?

La première personne à consulter est son chirurgien dentiste. Car 85% des cas d'halitose sont directement liés à une origine buccale.

Quels conseils donneriez-vous à l'entourage d'une personne qui souffre d'une mauvaise haleine ? Faut-il en parler ?

Il est toujours difficile pour l'entourage de dire à un proche qu'il a une mauvaise haleine. Néanmoins c'est un grand service à lui rendre. Une personne qui souffre d'halitose ne sent pas sa propre haleine dans la plupart des cas. Mais, à mon sens, il ne faut pas employer des "chemins détournés" comme le traditionnel chewing-gum offert ou bien le bonbon. Il est plus judicieux, pour ne pas heurter, de partir de son propre exemple, en décrivant un problème similaire qui a pu être résolu après avoir consulté.

Certaines personnes sont-elles plus touchées que d'autres par l'halitose ?

D’une façon générale, non. Il n’y a pas de prévalence en fonction de l’âge ou du sexe. Toute personne atteinte d’une maladie parodontale (lésion des gencives et de l’os de soutien de la dent), ou bien présentant une sécheresse buccale peut être touchée par une halitose. Les personnes âgées qui salivent moins et qui présentent une sécheresse buccale, peuvent être plus touchées également. De plus, les modifications hormonales lors du cycle menstruel peuvent aussi occasionner une haleine plus forte.

Vos patients parviennent-ils à évoquer facilement le problème de mauvaise haleine ?

Il est toujours très difficile pour un patient d’évoquer ce sujet. En général, ils ne prononcent jamais le mot !

Que conseilleriez-vous à quelqu'un qui souffre de mauvaise haleine et qui n'ose pas en parler ?

Le conseil que je donnerais est le suivant : tout le monde peut un jour ou l'autre être touché par ce problème. Cela m'est moi-même arrivé suite à un traitement médicamenteux. Ce n'est pas une maladie honteuse. Ce n'est pas obligatoirement associé à un manque d'hygiène. Il faut oser en parler pour ne pas se retrouver dans un véritable isolement qui peut très vite engendrer des conséquences psycho-sociales plus graves.

Vous avez envie d'échanger, de partager votre expérience ? Rendez-vous dans nos FORUMS Santé dentaire ! Ou posez vos questions à un professionnel dans notre forum d'expert : Un dentiste vous répond !


publicité