publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le hoquet

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (16. juin 2014)

© iStock

Lorsque soudainement nous sommes surpris par le hoquet, ce dernier va avoir tendance à rapidement nous agacer.

Le hoquet est engendré par une contraction intermittente et involontaire du diaphragme, principal muscle inspiratoire situé entre le thorax et l'abdomen. Physiologiquement, il semble que le hoquet n'ait pas vraiment d'utilité.

Ces contractions répétitives du diaphragme peuvent, à la longue, fatiguer physiquement. Il se trouve être assez dérangeant puisque, lorsqu'on a le hoquet, il va être difficile de se concentrer ou bien de discuter sans être interrompu par celui-ci.

La crise de hoquet dure en général quelques minutes, puis elle disparaît aussi subitement qu'elle est apparue. Certaines personnes, malheureusement, souffrent de hoquet pendant plusieurs heures d'affilée, voire même beaucoup plus, ou encore, ils récidivent très souvent. Dans ces cas, on recherche un problème spécifique : le plus souvent digestif ou neurologique.

Il est difficile d'intervenir sur ce phénomène réflexe, de le contrôler. Il y a bien des méthodes de « grands-mères » qui sont proposées, mais sans avoir vraiment fait toujours la preuve de leur efficacité, elles peuvent toujours être tentées pour stopper un hoquet...

A noter que ce phénomène concerne davantage certaines personnes que d'autres, et peuvent être variables selon les âges, avec une tendance à survenir plus souvent durant l'enfance.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS thématiques ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Le reflux gastro-oesophagien et la hernie hiatale
> La fausse route du nourrisson : quand bébé avale de travers
> L'homéopathie contre es ballonnements
> Hoquet, chair de poule, cernes ... Ces signes que le corps nous envoie


publicité