publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hyperactivité vésicale

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. août 2014)

© Jupiterimages/Stockbyte

L'hyperactivité vésicale est un syndrome urinaire à type d'impériosités mictionnelles ou d'urgenturies, avec ou sans incontinence. En clair, la personne souffrant d'une hyperactivité vésicale a des envies répétées d'aller uriner, avec en particulier la nécessité de se lever la nuit pour uriner.

L'hyperactivité vésicale concernerait aujourd'hui près de quatre millions de personnes en France. Caractérisé par la survenue de besoins d'uriner de façon soudaine et difficiles, sinon impossibles à maîtriser, ce syndrome touche tous les âges de la vie... mais est bien entendu plus fréquent avec les années.

La prévalence de l'hyperactivité vésicale, plus importante chez la femme, a récemment été évaluée dans une enquête réalisée en France : l'étude Instant. Basée sur un questionnaire, cette étude menée en 2006, a inclus 9 535 sujets de plus de 18 ans.
Elle montre que 17,6 % de la population féminine est atteinte d'hyperactivité vésicale, avec une augmentation de la prévalence avec l'âge.
Les hommes ne sont pas épargnés, avec une prévalence allant de 12 à 16 % dans la population masculine adulte.

On appelle l'urgenterie un désir soudain, impérieux et fréquemment irrépressible d'uriner. C'est le symptôme pivot de l'hyperactivité vésicale.
L'incontinence par urgenturie est une fuite involontaire d'urine, accompagnée ou immédiatement précédée, par une urgenturie.

L'impériosité mictionnelle désigne une envie pressante qui peut être d'origine naturelle et que tout un chacun peut ressentir. En revanche, la sensation qui handicape les patients atteints d'hyperactivité vésicale est soudaine, d'emblée paroxystique et difficile, voire impossible à maîtriser. Elle impose une réaction immédiate pour éviter une fuite urinaire.
Quand on présente ces symptômes, il est important d'aller consulter un médecin pour être certain que les manifestations sont bien en rapport avec un problème d'hyperactivité vésicale, et pour bénéficier du meilleur traitement. Le médecin spécialiste éventuellement à consulter est un urologue.


publicité