publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Impuissance : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. octobre 2014)

En cas d'impuissance, l'avis d'un médecin peut être nécessaire, même si cette impuissance n'est pas « totale », pour qu'on puisse mettre en place le traitement le plus adapté pour le patient. Le praticien posera des questions sur la vie sexuelle du patient, le début des troubles, la qualité de l'érection... Il est possible que certaines questions extrêmement intimes (par exemple, concernant le nombre de partenaires), soient considérées comme gênantes, aussi on peut se rendre seul à cette première consultation, et accompagné de sa conjointe les fois suivantes.

Lors de la consultation, le médecin effectue un examen clinique des organes génitaux. Parfois des examens complémentaires viendront compléter ce rendez-vous, comme une prise de sang pour rechercher un éventuel diabète, ou une maladie cardiovasculaire. En fonction des conclusions, le médecin oriente le patient vers une consultation avec un urologue, un spécialiste en sexologie, en psychologie ou prescrira des médicaments inducteurs d'érection.

Depuis la découverte des IPDE5 (« la pilule bleue Viagra® »), le traitement facilitateur de l'érection se prend oralement. D'autres médicaments sont ensuite apparus (Cialis®, Spedra®, Levitra®) permettant une aide adaptée à chaque cas. A noter que certains de ces traitements existent sous la forme de médicaments génériques, ce qui diminue leur prix. Ces médicaments sont vendus en pharmacie uniquement sur ordonnance, et ne sont pas remboursés par l' Assurance maladie.

Attention : seul un médecin peut prescrire des médicaments pour pallier l'impuissance, ce, après avoir effectué les examens nécessaires montrant qu'il n'y ait aucune contre-indication. Les médicaments en vente libre, notamment par Internet, ne doivent en aucun cas, être pris sans avis médical, sous peine de se mettre gravement en danger.


publicité