publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Incontinence urinaire chez la femme : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. juillet 2014)

L'incontinence urinaire se définit par une perte accidentelle ou involontaire d' urine. On distingue 3 grands types d'incontinence, qui ont des causes différentes. Parmi les causes ou les facteurs favorisants : l'urètre (de la sortie de la vessie à la vulve) est un conduit très court chez la femme ; la ménopause, les accouchements... mais aussi certaines activités sportives comme le tennis ou le course à pied pratiquées de façon intensive.

L'incontinence urinaire d'effort est caractérisée par une fuite involontaire d'urine, par l'urètre (canal par lequel les urines sont évacuées), survenant à l'occasion d'un effort physique mais également à la toux ou aux éternuements. Il s'agit d'une fuite en jet, peu abondante, de survenue brutale au moment d'un effort, le plus souvent en position debout et sans sensation de besoin préalable.
L'incontinence urinaire par urgences mictionnelles est une fuite involontaire d'urine, accompagnée ou immédiatement précédée d'un besoin urgent et irrépressible d'uriner aboutissant à une miction ne pouvant être différée et retenue (on parlera également d'incontinence par impériosités ou incontinence par hyperactivité vésicale).

L'incontinence urinaire mixte combine les deux types d'incontinence définis ci-dessus.
La première étape de votre prise en charge est d'aller consulter votre médecin, généraliste ou spécialiste ( urologue ou gynécologue). Après vous avoir interrogée sur les symptômes et origines associés à vos fuites (fréquence, moments, antécédents, statut hormonal...), le médecin effectuera un examen clinique permettant de mieux déterminer votre type d'incontinence et d'identifier l'origine des fuites urinaires.

A l'issue de cette consultation celui-ci vous fera réaliser un Examen Cytobactériologique des Urines (ECBU) afin d'éliminer toute infection urinaire qui puisse expliquer les troubles urinaires. En règle générale, il vous demandera ensuite de pratiquer un bilan urodynamique, toujours dans le but de mieux cerner vos troubles urinaires et de vous proposer le traitement le mieux adapté à votre pathologie.


publicité