publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pertes blanches : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. juillet 2014)

En fonction des symptômes, différentes causes peuvent être évoquées, mais dans la majorité des cas, si les pertes demeurent de couleur blanche, et engendrent une irritation locale, l'origine est une mycose vaginale.

Quand les pertes blanches paraissent avoir changé d'aspect, quand des symptômes inhabituels surviennent, alors il convient de s'inquiéter et de consulter.

Les sécrétions se modifient, sont parfois plus abondantes : elles peuvent entraîner une irritation, des brûlures et des démangeaisons de la vulve et/ou du vagin. Les rapports sexuels deviennent douloureux. D'autres fois, les pertes changent plus franchement d'aspect, peuvent devenir plus verdâtres, et sentir mauvais (odeur de poissons).

Le candida albicans, normalement présent sur la muqueuse vaginale, a soudain proliféré, en raison d'une modification de la flore vaginale liée le plus souvent à une modification du PH (acidité de la muqueuse). Cette mycose touche généralement la vulve et parfois le vagin entraînant alors des pertes blanches.

La flore vaginale peut voir son équilibre perturbé par différents facteurs :
> une modification hormonale ( grossesse),
> un traitement hormonal,
> un traitement antibiotique,
> une toilette intime trop "agressive",
> un diabète, etc.

Lorsque les pertes sont plus abondantes, d'un aspect verdâtre, malodorantes, à l'origine d'irritations locales... la cause peut être une infection due à la prolifération d'un germe pathogène spécifique, comme Gardnerella vaginalis.


publicité