publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La plagiocéphalie

Publié par : Dorothee Gebele (17. juin 2015)

© Jupiterimages/Stockbyte

D’après une étude américaine*, un enfant sur 2 souffrirait aujourd’hui d’une déformation crânienne asymétrique plus ou moins prononcée : la plagiocéphalie. Le terme plagiocéphalie provient du grec : « plagios » = « oblique » et « kephalê » = tête.  Ce phénomène, aussi appelé « syndrome de tête plate », est lié au fait que les os du crâne du bébé dans le ventre de la mère et du nourrisson (jusqu’à environ 12 mois) sont souples. La tête du bébé est donc molle et déformable sous l’influence de facteurs extérieurs : une pression constante d’un côté du crâne ou une pressions forte liée à l’accouchement, par exemple, peuvent donc provoquer un aplatissement de la tête.

Ces dernières années a été observée une forte augmentation des cas de plagiocéphalie. Ce phénomène peut avoir de multiples causes, mais semble étroitement lié à notre mode de couchage sur le dos des bébés, préconisé par les médecins au début des années 1990 afin de réduire le nombre de morts subites du nourrisson (MSN).

Face à ce phénomène encore peu connu, certains parents sont inquiets : comment reconnaître le plus tôt possible une éventuelle plagiocéphalie ? Quelles sont les causes et comment les prévenir ? Comment traiter la plagiocéphalie ? Et après le traitement : reste-t-il des traces ? Et surtout : à qui s’adresser ?
Beaucoup de questions qui demandent des réponses … et que nous proposons d’élucider pour vous dans ce dossier. Causes, symptômes, traitement : vous trouverez ici les informations essentielles à savoir sur la plagiocéphalie.

A noter que les recherches sur les causes et les conséquences de la plagiocéphalie n’en sont qu’à leurs débuts… et les études n’arrivent pas toujours aux mêmes conclusions. Aussi nous tenons à indiquer que tous les médecins, pédiatres, et spécialistes ne sont pas tous d'accord entre eux sur la plagiocéphalie et sa prise en charge.

Auteurs : Dorothee Gebele, Dr Nicolas Evrard.
Consutant expert : Dr Thierry Marck, pédiatre, fondateur du site bébésanté.fr et co-auteur du livre « Mon bébé n’aura pas la tête plate - Prévenir et traiter la plagiocéphalie » **


* Etude publiée en 2013 par la revue US Pediatrics « The incidence of positional plagiocephaly : a cohort study »
*
« Mon bébé n’aura pas la tête plate - Prévenir et traiter la plagiocéphalie », Dr Bernadette de Gasquet, Dr Thierry Marck, Editions Albin Michel, 2015



publicité