publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Priapisme : Les traitements

Publié par : Dorothee Gebele (24. août 2015)

Le traitement du priapisme est indispensable.
Il faut consulter un médecin – idéalement les urgences - au plus tard 4 à 6 heures après le début de l’érection, car il est important de soulager le corps caverneux du pénis le plus vite possible afin d’éviter des dommages irréversibles au niveau des corps érectiles du pénis.

Le traitement du priapisme à bas débit vise à rétablir le drainage veineux : le médecin eut procéder à une ponction pour aspirer le sang « bloqué » avant parfois de rincer le corps caverneux avec une solution saline.

Le médecin peut également injecter une substance vasoconstrictrice dans le corps caverneux pour que les muscles se rétractent, permettant ainsi l’évacuation du sang.

Si ces traitements ne se montrent pas efficaces, une intervention chirurgicale, c’est-à-dire la pose d’un shunt caverno-spongieux, est nécessaire : le chirurgien introduit un shunt (une communication persistante) entre le corps caverneux rempli de sang et le corps spongieux pour que le sang puisse s’écouler. Le shunt peut être posé par une ponction ou une incision du gland, ou alors par une incision périnéale. Bien sûr, cette intervention se fait sous anesthésie.

En cas de priapisme à haut débit, il arrive que l’érection régresse sans traitement. Dans le cas contraire, le médecin peut procéder à une embolisation et refermer un vaisseau sanguin éventuellement endommagé à l’aide d’une angiographie (examen radiologique permettant de visualiser les vaisseaux sanguins après l’injection d’un produit de contraste).

A noter : cette intervention peut elle-même causer une dysfonction érectile.

 

A lire aussi :

> Qui consulter pour un problème d'érection ?
> Le pénis tordu
> L'impuissance : causes et traitements

Pour partager vos expériences et vous soucis et poser toutes vos questions, venez discuter dans notre FORUM !


publicité