publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Règles douloureuses

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (14. octobre 2014)

© Jupiterimages/iStockphoto

Avoir des règles douloureuses (dysménorrhée) peut entraîner un vrai désagrément ainsi qu'une sensation d'impuissance extrême chez la femme. Le ventre qui tire, les crampes, les nausées, le mal de dos... tout un assortiment de douleurs qu'on aimerait mieux éviter.

Il est reconnu que ce problème toucherait plus particulièrement les jeunes filles. Heureusement pour beaucoup de femmes, les dysménorrhées s'apaisent voire disparaissent avec l'âge (entre 25 et 28 ans), ou après une grossesse.

Les règles douloureuses constituent probablement un des troubles gynécologiques les plus fréquents. 50 à 80 % des femmes souffriraient ou auraient souffert de douleurs, nausées, sensations de malaise au moment des règles. Et au moins 15 % souffriraient de ce que l'on appelle des dysménorrhées sévères. Les dysménorrhées sont handicapantes et peuvent entraîner des arrêts de travail et un absentéisme scolaire.

Ces douleurs de règles ne sont pas toujours prises assez au sérieux et on les considère encore, à tort, comme une fatalité. Contrairement à ce qui se dit, les douleurs ressenties pendant les règles sont réelles et non psychologiques.

Les règles douloureuses reposent sur deux sortes de dysménorrhées.
Les dysménorrhées sont dites primaires lorsque les douleurs apparaissent lors des premières règles de la jeune fille, alors que les dysménorrhées secondaires correspondent à des douleurs qui se manifestent plus tard dans la vie, après une période de règles normales, et peuvent correspondre à une maladie gynécologique.


publicité