publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Saignement de nez (épistaxis) : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. octobre 2014)

Plusieurs causes peuvent être à l'origine d'une épistaxis ou d'un saignement de nez.

Parfois, on peut saigner à cause d'un rhume (par inflammation de la muqueuse nasale) : l'épistaxis a pour cause une inflammation des fosses nasales à cause d'une rhinite.
Un saignement de nez peut aussi survenir parce qu'on se gratte le nez un peu fort ou, tout simplement parce qu'on a un « terrain », une fragilité vasculaire, une zone est particulièrement fragile : c'est la tache vasculaire dans le nez. Une cause peut être aussi la présence d'une petite varice dans le nez... qui peut provoquer une épistaxis.

Il y a aussi des causes dues à des traumatismes comme des accidents, des coups que l'on prend, ou surtout quand ils touchent les os du nez. La chirurgie esthétique et la fibroscopie nasale peuvent également constituer un traumatisme, créant des saignements de nez. Il faut rester vigilant aux conséquences de ces traumatismes, et bien sûr consulter rapidement si l'épistaxis est très abondante et impressionnante.

Dans d'autres cas, elle peut révéler une maladie : hypertension artérielle, trouble de la coagulation... Autres causes encore d'épistaxis : les médicaments. Les patients traités aux anticoagulants (anti-vitamine K...) ou antiagrégants (aspirine...) sont fréquemment sujets aux épistaxis. A noter aussi qu'un médicament facilitateur de l'érection, comme le sildenafil, provoque souvent une inflammation de la muqueuse nasale (avec une sensation de nez bouché), et parfois une épistaxis.

Autre cause : beaucoup plus rarement, le saignement peut révéler un syndrome de Rendu-Osler (une malformation vasculaire qui occasionne des saignements importants) ou une tumeur des fosses nasales, comme un fibrome nasopharyngien chez les garçons à la puberté.


publicité