publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Saignement de nez (épistaxis) : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. octobre 2014)

Différents traitements peuvent être prescrits en cas d'épistaxis. Le premier traitement consiste à comprimer le nez, en penchant la tête vers l'avant. Il faut au moins appuyer 10 minutes. Si cela ne passe pas, on peut conseiller de se moucher pour évacuer les caillots dans le nez qui risquent d'entretenir le saignement. Si le saignement de nez ne passe pas, il faut envisager l'intervention d'un médecin pour faire un méchage (parfois un méchage postérieur est nécessaire).

Chez le médecin ou aux urgences :

En cas d'échec du méchage, on traite par sonde à double ballonnets, que l'on gonfle au sérum physiologique afin de comprimer le saignement.

En dernier recours, on peut traiter par chirurgie pour ligaturer les vaisseaux responsables des saignements, ou par embolisation pour les obturer.

En cas d'épistaxis localisée, et après anesthésie locale, on cautérisera le vaisseau responsable du saignement.

Si l'épistaxis est diffuse et importante, ou chez les patients sous anticoagulants, on pratiquera un « méchage hémostatique » : on introduit une mèche non résorbable dans le nez. Cette mèche devra être conservée pendant 48 heures avant d'être retirée sous contrôle d'un médecin ORL.

Chez les patients souffrant de troubles de la coagulation, on préfère utiliser une mèche résorbable pour éviter le risque de saignement au moment du retrait. Mais le traitement est plus long (une semaine avant délitement complet) et gêne la respiration. Une antibiothérapie est systématiquement associée afin de limiter le risque de surinfection.


publicité