publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Saignement de nez (épistaxis)

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. octobre 2014)

© Jupiterimages/Stockbyte

Une épistaxis est un écoulement de sang provenant du nez. En clair, c'est le nom médical pour dire que l'on saigne du nez.

La plupart des personnes ont une épistaxis au moins une fois dans leur vie. Les sujets les plus touchés sont les enfants de moins de 10 ans, et les personnes âgées de plus de 70 ans.
Dans le service des urgences ORL de l'hôpital Lariboisière à Paris, les épistaxis représentent 15 % à 20 % des consultations, et 150 à 200 hospitalisations par an.

Banale dans 90 % des cas, l'épistaxis – ou saignement de nez – elle doit néanmoins être prise au sérieux, car elle peut avoir des conséquences sévères chez des patients fragiles ou révéler une maladie grave.

Lorsqu'une épistaxis survient de manière inattendue, il est important de connaître le moyen d'arrêter le saignement. Le premier geste pour stopper l'écoulement : asseyez-vous et calmez-vous pour ne pas aggraver le saignement. Penchez la tête en avant et pincez fermement le nez pendant dix minutes.

Si vous ne tenez pas les dix minutes, ou si vous relâchez la pression, le saignement peut persister. Dans ce cas, recommencez la compression, après vous être mouché pour évacuer d'éventuels caillots. Si le saignement ne s'arrête toujours pas, consultez un médecin ou rendez-vous aux urgences.

Les signes qui doivent alerter... et vous faire consulter un médecin ORL : des saignements de nez, excrétés par la même narine, survenant chez certains sujets âgés (> 70 ans), des patients traités par anticoagulants ou avec antécédent d'infarctus ; pour ces derniers, des saignements de nez répétés et non traités peuvent conduire à une anémie, avec éventuellement un nouvel accident cardiaque.


publicité