publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sang dans les selles : le dépistage et le diagnostic

Publié par : rédaction Onmeda (07. mars 2017)

Le sang des les selles est un symptôme qui devra être dépisté, s'il n'est pas visible à l'oeil nu, et aboutir dans tous les cas à une recherche de diagnostic.

Chez le médecin

Dans tous les cas, la présence de sang dans les selles (qu'elles soient visibles ou non), nécessite de prendre l'avis d'un médecin. Le patient peut s'adresser d'un médecin généraliste ou d'un gastro-entérologue. Le médecin examine le patient et lui pose des questions sur ses antécédents médicaux personnels et familiaux. Le médecin pourra être amené à réaliser un toucher rectal, et aussi à prescrire une fibroscopie (ou parfois une rectoscopie pour visualiser l'intérieur du rectum).

Le patient reçoit le résultat de cette analyse quelques jours plus tard. Mais dès la réalisation de la fibroscopie, le gastro-entérologue pourra donner au patient des informations, voire un diagnostic sur la cause de sang dans les selles.

L'analyse des selles

Il arrive que l'on détecte du sang dans les selles grâce à une analyse spécifique en laboratoire, sans que le sang soit visible à l'oeil nu. Cet examen peut être proposé par tout médecin qui le juge utile chez un patient.

Cette recherche de sang dans les selles, est aussi désormais proposée à toute personne au-delà de 50 ans, une fois tous les deux ans. Cet examen est proposé dans le cadre du dépistage du cancer du côlon et du rectum. Si ce test immunologique (OC Sensor) est positif, d'autres explorations seront nécessaires, et en particulier une endoscopie (fibroscopie).

La fibroscopie

Cet examen est essentiel en cas de découverte de sang dans les selles. Il est effectué par un gastro-entérologue. L'examen se déroule sous sédation générale (le patient est un peu comme "assommé", sans qu'une anesthésie générale ne soit nécessaire). Le fibroscope (un tube fin et souple muni d'une mini-caméra) est introduit par l'anus. Le médecin examine l'intérieur du rectum et du côlon. En cas d'anomalie, le médecin effectue un prélèvement de la lésion pour qu'elle soit analysée en laboratoire.

Le dépistage

En France, depuis quelques années, le dépistage du cancer du côlon et du rectum est proposé à toute personne entre 50 et 74 ans. Il consiste à analyser un petit prélèvement de selles tous les deux ans, à la recherche de sang.  En cas de test positif, il faudra consulter son médecin qui proposera d'autres examens comme une fibroscopie. L'objectif de ce dépistage est de découvrir un éventuel cancer du côlon ou du rectum à un stade précoce et de le traiter, ou encore de découvrir un polype qui pourra être enlevé avant qu'il ne dégénère en cancer. 

À lire aussi :

Ce que la couleur de vos selles révèle de votre état de santé
Le dépistage du cancer du côlon


publicité