publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sang dans les selles : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. avril 2016)

Les traitements dépendent de l'origine du sang dans les selles. Conseils alimentaires, médicaments, intervention chirurgicale... on ne traite pas de la même façon une maladie de Crohn qu'un polype.

La grande majorité des gastro-entérites n'engendrent pas de saignements dans les selles. Sauf certaines infections bactériennes sévères. Une analyse des selles, avec culture bactériologique est nécessaire, pour analyser la bactérie responsable et bénéficier de l'antibiotique nécessaire.

En cas de crise hémorroïdaire, le problème dure généralement une dizaine de jours. Un traitement local, anesthésiant, ou contenant des corticoïdes peuvent être prescrits. Il arrive que le traitement soit un peu plus complexe, et nécessite de réaliser une thombectomie hémorroïdaire (après anesthésie locale, incision d'une hémorroïde obstruée par un caillot). Une intervention chirurgicale peut être indiquée dans certains cas, comme la répétition de crises.

Si une affection inflammatoire chronique du tube digestif est découverte, comme une maladie de Crohn, ou une rectocolite hémorragique, des conseils diététiques sont mis en place et des traitements spécifiques sont prescrits (variables en fonction de la gravité de la maladie). Aujourd'hui, une intervention chirurgicale nécessitant l'ablation du gros intestin malade est exceptionnelle, grâce aux progrès des médicaments.

Dans le cas de saignements provoqués par un ou plusieurs diverticules, une électrocoagulation peut être proposée, ou une embolisation radiologique, ou la mise en place d'un clip chirurgical.

En cas d'angiodysplasie, un traitement par électrocoagulation peut être réalisé.

Si un polype est découvert lors de la fibroscopie, il peut être enlevé lors de l'examen. Si une lésion plus importante ou plus grave est découverte, une prise en charge spécifique est entreprise. Ainsi, en cas de cancer du côlon ou du rectum, des traitements spécifiques sont mis en place, après avoir effectué un bilan d'extension, pour savoir où en est le cancer et bénéficier du meilleur traitement.


publicité