publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Du sang dans les urines : que faire ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. octobre 2015)

© Jupiterimages/iStockphoto

En terme médical, la présence de sang dans les urines s'appelle une hématurie. Quand on remarque ou que l'on suspecte la présence de sang dans les urines, il est important d'en connaître l'origine et donc de consulter.

Après avoir été produite par les reins, l'urine doit être évacuer et empreinte alors les voies urinaires. Elle part dans les uretères. Ceux-ci conduisent l'urine jusqu'à la vessie. Pour finir, l'urine passe par un dernier conduit, l'urètre, avant d'être expulsée.
Le sang dans les urines peut venir de n'importe où dans les conduits, en partant des reins jusqu'à la vessie et l'urètre (et la prostate chez l'homme).

La présence de sang dans les urines nécessite de consulter. Il ne faut pas négliger ce symptôme qu'il n'est pas toujours facile à objectiver. En effet, il arrive qu'un aspect foncé, voire rougeâtre ou rosé des urines soit lié à des urines très concentrées (la personne a très peu bu), ou parfois en rapport avec une consommation de betteraves. Au moindre doute, à la moindre question, mieux vaut consulter et faire un test urinaire.

En fait, il existe 2 sortes d'hématurie : avec le sang que l'on voit dans les urines, et celui que l'on ne voit pas mais qui existe bel et bien.

Lorsque vous voyez le sang dans vos urines, on parle d'hématurie macroscopique. Les urines peuvent être alors de couleur rouge foncé, rouge clair ou légèrement rosée.

Il peut arriver que vous ayez du sang dans les urines, mais vous ne vous en apercevez pas. C'est une hématurie microscopique. Il est alors impossible de détecter ce sang sans analyse médicale. C'est grâce à un test de bandelette dans les urines, que l'on peut détecter l'éventuelle présence de sang. Cet test permet aussi de dépister la présence anormale d'albumine.

Une infection urinaire peut être en rapport avec la présence de sang dans les urines. Il n'est pas rare qu'en cas de cystite, en plus des brûlures au moement d'uriner, la personne remarque un peu de sang dans les urines. En cas de colique néphrétique, on peut aussi remarquer des urines plus ou moins rouges. Mais d'autres fois, la raison est autre (maladie rénale, tumeur bénigne ou maligne...).

Il est important de connaître la cause exacte d'une hématurie. Et des explorations spécifiques peuvent être nécessaires. Divers examens complémentaires peuvent être prescrits par le médecin afin de déterminer l'origine du sang dans les urines. La localisation des saignements permettra de déterminer la gravité du trouble et de définir la prise en charge du patient.


publicité