publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Souffle au coeur : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. juillet 2014)

Le médecin écoute les bruits du coeur avec un stéthoscope. Certains bruits sont normaux, d'autres ne le sont pas. Un souffle cardiaque est le bruit que fait le sang quand il a un mouvement anormal dans les cavités cardiaques. Le stéthoscope est composé de deux pavillons : un avec un diaphragme, l'autre en forme de cloche. Le premier aide à mieux entendre les bruits aigus, le deuxième, ceux de tonalité plus grave.

Aujourd'hui, l'échographie cardiaque permet de visualiser les valves cardiaques sur un moniteur ainsi que leurs lésions éventuelles pour, par la suite, déterminer le type de traitement à prescrire.
Il existe des souffles bénins en particulier le souffle systolique chez l'enfant, signant un coeur bien tonique, la plupart disparaissent avec la croissance.

Les souffles pathologiques sont beaucoup plus rares, il existe des souffles d'origine congénitale, leur dépistage se fait avant la naissance par l'échographie, à la naissance par l'auscultation systématique du coeur.

Les souffles d'origine infectieuse, bactérienne streptococcique avec le rhumatisme articulaire aigu ont quasiment disparu grâce au traitement systématique des angines à streptocoque par les antibiotiques. De même les souffles d'origine syphilitique grâce à la prévention, au dépistage et au traitement minute des primo-infections ne se voient pratiquement plus en France.

Certaines maladies valvulaires nécessitent une intervention chirurgicale : c'est souvent le cas des malformations néonatales, des rétrécissements valvulaires. Parmi les opérations proposées : réparer la valve défectueuse (une opération de plus en plus courante), ou la remplacer. La solution chirurgicale est décidée en fonction de la nature de la malformation valvulaire, mais aussi des conséquences engendrés par ce problème, l'âge du patient, etc.

Auteur : Dr Nicolas Evrard


publicité