publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le souffle au coeur : quand être alerté ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. juillet 2014)

© IStock

Un souffle cardiaque n'est qu'un symptôme clinique qui doit faire rechercher l'atteinte d'une valvule cardiaque. Les souffles en dehors des malformations congénitales sont le plus souvent bénins chez l'enfant. Chez l'adulte, ils peuvent être liés à une pathologie cardiovasculaire.

Il faut bien comprendre le cheminement du sang avant d'appréhender les souffles cardiaques.
Le coeur est formé de 2 parties, normalement sans communication entre elles : le coeur droit et le coeur gauche.

Chacune des parties du coeur est constituée de 2 cavités :
Oreillettes droite et gauche reçoivent le sang de veines quand le coeur est dans sa phase de repos (diastole) ; et ventricules droit et gauche envoient le sang dans des artères pendant la phase de contraction (systole).

Entre chaque oreillette et ventricule, il y a des valves qui jouent le rôle de clapet et qui s'ouvrent et se ferment selon que le sang arrive ou repart : ce sont les valves mitrales entre l'oreillette et le ventricule gauches, les valves tricuspides entre l'oreillette et le ventricule droits.
Il y a aussi des valves entre les ventricules et les artères qui en repartent : les valves aortiques entre le ventricule gauche et l'aorte, les valves pulmonaires entre le ventricule droit et l'artère pulmonaire.
Le coeur est un muscle qui se contracte et se relâche en permanence à un rythme d'environ 70 battements par minute. La phase de contraction s'appelle la systole, la phase de repos s'appelle la diastole.

Pendant la phase de repos, par le jeu des pressions, les oreillettes droite et gauche aspirent respectivement le sang des veines caves et des veines pulmonaires ; le sang peut se déverser dans les ventricules car les valves entre oreillettes et les ventricules sont ouvertes, celles qui sont entre les ventricules et les artères sont fermées.

Pendant la phase de contraction cardiaque, les ventricules chassent le sang dans l'aorte et les artères pulmonaires car les valves aortiques et pulmonaires sont ouvertes et les valves auriculo-ventriculaires sont fermées.

D'un point de vue mécanique, on peut comparer le fonctionnement des valves et celui de soupapes. Mais il arrive que ces soupapes ne fonctionnent pas normalement... et engendrent un souffle cardiaque.


publicité