publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le spotting : Les traitements du spotting

Publié par : rédaction Onmeda (10. octobre 2016)

Il est normal de s’inquiéter de la présence de ces petits saignements irréguliers. Rassurez-vous : de manière générale, le spotting est bénin et les saignements sont légers et indolores.

Plus gênant que douloureux, le spotting bénin est très facile à gérer au quotidien :

>On évite les toilettes intimes agressives. Une toilette vaginale ne fera pas disparaitre ces petits saignements, et surtout, vous risquez d’assécher votre vagin et de favoriser le développement de mycoses vaginales.

> On évite les tampons. Attention à ne pas confondre spotting et règles !
 Les saignements du spotting sont très légers et ne se prêtent pas aux tampons.
 En utilisant ces derniers en dehors de vos règles, vous allez assécher votre vagin. Les tampons vont absorber le biofilm contenant les bactéries bénéfiques pour votre vagin. Votre paroi sera donc fragilisée et propice au développement de mycose.

> On protège ses sous-vêtements. Bénin pour votre santé, le spotting peut toutefois abimer votre lingerie.
 Pour éviter de voir ses sous-vêtements abimés par le spotting, mieux vaut miser sur des protège- slips qui vont absorber les saignements et ainsi éviter les tâches.

Que vous soyez culotte, string, shorty ou encore tanga : sachez qu’il existe de très nombreuses formes de protège-slips. Vous trouverez forcément celui qui vous convient.

Si le spotting persiste malgré ces conseils, si les pertes changent d’apparence, sont odorantes, deviennent récurrentes ou s’accompagnent d’autres symptômes, mieux vaut consulter un médecin car le spotting peut traduire un problème de santé plus grave.

Demandez conseil à votre gynécologue et n’hésitez pas à faire des examens plus poussés.



publicité