publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le stress

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. avril 2016)

© Jupiterimages/iStockphoto

Je stresse, tu stresses... tout le monde stresse et heureusement ! C'est un phénomène indispensable à l'adaptation de notre organisme aux contraintes extérieures. Le problème est l'excès de stress, et notre mode de vie y contribue et peut entraîner toute une série de désagréments parfois sérieux.

La réaction au stress est gouvernée par le système nerveux, et aussi par les hormones et les glandes qui les sécrètent. L'hypothalamus et l'hypophyse, petite glande à la base du cerveau, et les surrénales, au-dessus des reins, en sont les principales actrices. Elles sécrètent différentes hormones qui agissent sur un grand nombre d'organes.

Si les situations de stress sont mal vécues, trop répétées... des symptômes et des troubles surviennent. Les effets néfastes du stress sont multiples. Ils englobent, d'abord, tous les "petits troubles" qui nous font dire que l'on n'est pas bien, mal dans sa peau : la fatigue, les troubles du sommeil, la nervosité et même des perturbations de la libido. Mais les répercussions peuvent être encore plus importantes.

Les désordres digestifs : ballonnement, diarrhée, maux de ventre... les intestins souffrent souvent. Mais attention, quand de tels symptômes surviennent, avant de parler des conséquences du stress, le médecin doit d'abord s'assurer qu'il n'y a pas d'autres causes dites organiques.

Le coeur lui non plus n'aime pas être mis à mal par trop de stress. Ce dernier est même considéré comme un facteur pouvant intervenir - dans une certaine mesure - sur les infarctus du myocarde et l'hypertension artérielle. Les palpitations, par exemple, pourraient être en partie liées au stress.
La peau peut également porter des marques du stress : plusieurs maladies sont plus ou moins aggravées par le stress. C'est le cas de la dermite séborrhéique, du psoriasis ou de l'eczéma.


publicité